Élections aux chambres d’agriculture : portrait de Stéphane Pacquet, tête de liste FDSEA - JA

Ce nouveau portrait sera consacré à Stéphane Paquet, président sortant de la chambre d'agriculture de Corse-du-Sud. Il mène la liste commune FDSEA, Jeunes agriculteurs (JA).

Stéphane Paquet, président de la chambre d'agriculture de la Corse-du-Sud.
Stéphane Paquet, président de la chambre d'agriculture de la Corse-du-Sud. © France 3 Corse Viastella
Stéphane Paquet, président sortant de la chambre d'agriculture de Corse-du-Sud, mène la liste commune FDSEA, Jeunes agriculteurs (JA).

Eleveur de porcs, Stéphane Paquet fonde avec d’autres éleveurs, une coopérative à Guitera et se bat dans les années 2010 pour l’obtention d’une AOC de la charcuterie corse. Il expliquait à l'époque qu' «  il n’y a(vait) aucune AOC sur la charcuterie sèche, ca sera la première AOC en France ». Et cette AOC est obtenue en 2012.
 

De la présidence à la polémique


Après avoir passé six ans dans l’opposition ce membre de la FDSEA conclue une alliance victorieuse en 2013 avec les Jeunes agriculteurs. Il devient alors le président de la chambre d’agriculture de Corse-du-Sud.

Durant le ministère de Stéphane Le Foll, la valeur nutritive des parcours pastoraux sera mieux reconnue et les aides à la surface de la politique agricole commune (PAC) sont revalorisés, donnant de nouveaux droits aux éleveurs porcins. Comme le soulignait le président de la chambre : 
 

Des filières qui ne bénéficiaient pas à l’époque (...) des DPB (droits à paiement de base) pourront en bénéficier aujourd’hui notamment la filière porcine.


Mais l’utilisation des aides de la PAC créée la polémique. La Préfète de Corse et le Procureur évoquent une vingtaine d’éleveurs qui se surdéclarent. Une enquête vise le directeur de la chambre d’agriculture.

Cela intervient en pleine campagne pour le renouvellement des chambres. Stéphane Paquet est cité dans une plainte déposée par l’association ANTICOR. Mais il refuse d’être un bouc émissaire et renvoie la responsabilité aux services de l’Etat : « on a eu des contrôles, après ça on a été payé. Puis l'Etat s’est fait taper dessus par l’Europe et l’Etat nous tape dessus en disant que nous sommes des escrocs. »

Quel que soit le résultat, une page se tourne. Les bureaux de la Maison d’agriculture de Corse-du-Sud ont été vendus. Le prochain président devra d’abord en trouver de nouveaux  avant même les grands enjeux notamment lié à la PAC.

 
Portrait de Stéphane Pacquet, tête de liste FDSEA - JA ©France 3 Corse ViaStella

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie politique