Élections municipales en Corse : la coordination Terra interpelle les candidats sur les questions environnementales

11 associations de protection de l’environnement, réunies sous la coordination Terra, ont publié une série de 50 questions, liées à l’écologie, à destination des candidats aux élections municipales corses. Les réponses seront disponibles sur les réseaux sociaux. 

11 associations corses de protection de l’environnement, réunies sous le collectif Terra, ont publié une série de 50 questions, liées à l’écologie, à destination des candidats aux élections municipales corses.
11 associations corses de protection de l’environnement, réunies sous le collectif Terra, ont publié une série de 50 questions, liées à l’écologie, à destination des candidats aux élections municipales corses. © Morgan Plouchart / FTVIASTELLA
L'environnement est-il mal traité dans la campagne des élections municipales ? La coordination Terra, qui rassemble 11 associations de protection de l’environnement corses, va poser 50 questions aux différents candidats. 
 
Élections municipales : le collectif d’associations de protection de l’environnement, Terra, interpelle les candidats


Des questions réparties en sept thèmes : 

• La préservation des espaces naturels et forestiers
• L’agriculture et la préservation des espaces agricoles
• La préservation du milieu marin et la qualité de l’eau 
• L’urbanisme et l’aménagement du territoire
• La qualité de l’air
• La gestion des déchets ménagers
• La santé publique

 

L'interpellation de la coordination Terra



Pour des militants, ces thèmes sont tout simplement absents de la campagne municipale. « Ça devient un sujet préoccupant pour tous les citoyens, au niveau de la Corse, des pays, des continents et de la planète. Il est étonnant que l’on continue son chemin sans se préoccuper des conséquences sur l’environnement », estime Colette Castagnoli, membre de l’association Zeru Frazu.
 

Quotient écologique


Les réponses, attendues avant le 15 mars, date du premier tour des élections municipales, vont permettre au collectif de mesurer le quotient écologique de chaque candidat. 

Leurs positions seront disponibles sur les réseaux sociaux. « Deux documents vont permettre aux listes de répondre à ces questions par oui ou par non. Le public, via cette page Facebook, pourra directement voir les réponses des candidats », explique Jean-Nicolas Antoniotti, membre de l’association Aria Linda. 
 

Un outil pédagogique pour tout le monde. En attendant d'autres formes d'action que promet la coordination Terra pendant cette campagne.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement écologie élections municipales 2020 politique élections