• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Elections territoriales : la campagne se joue aussi sur les réseaux sociaux

ILLUSTRATION / © MaxPPP
ILLUSTRATION / © MaxPPP

Avec l'importance actuelle des réseaux sociaux, la campagne des candidats aux territoriales se joue également sur Twitter et Facebook. De façon très sérieuse mais aussi sur le ton de l'humour, les candidats s'y sont mis avec plus ou moins d'expérience.

Par France 3 Corse

Vidéos, hashtag, tweets, photos sur Facebook, la campagne électorale fait rage sur les réseaux sociaux. Les candidats aux élections territoriales, qu'ils soient de droite, de gauche ou nationalistes, diffusent leurs messages électoraux ou règlent leur compte sur Twitter ou Facebook. 

Le président sortant de l'exécutif, Paul Giaccobi, crédité de 12% d'intention de vote lors du dernier sondage, ne croit pas à cette estimation et il le twitte.


A droite, Marie-Antoinette Santoni Brunelli, présente sur la liste de José Rossi, annonce les réunions publiques sur Twitter. "Je crois que les réseaux sociaux sont importants dans une campagne électorale. Ça permet de cibler un public très jeune qui ne consulte pas forcément tous les médias traditionnels" explique Marie-Antoinette Santoni Brunelli. 



Le candidat divers gauche, Jean-Charles Orsucci, qui a présenté sa liste en préfecture mercredi, estime qu'une présence sur les réseaux sociaux est un "outil indispensable. On a donc fait appel à un cabinet de communication qui travaille avec nous. Ce sont des jeunes insulaires basés à Paris qui nous aident à alimenter et mettre en oeuvre cette politique numérique dans le cadre de cette campagne électorale, qui doit être la plus efficace possible".



Omniprésent sur Twitter avec près de 7 000 followers, Gilles Simeoni assure que "l'essentiel de la campagne se joue en grande partie sur le terrain. Mais en l'espace de quelques années, la campagne sur les réseaux sociaux a pris une dimension qu'elle n'avait pas avant" analyse le candidat nationaliste et maire de Bastia. 



En plus des comptes officiels des candidats, plusieurs comptes parodiques sont présents sur la Toile à l'image de Prosper Alfonsi, A Piazzeta, et du célèbre Paulo Jacko, qui se désigne "Roi de Keurse et devin en finances".


reseaux sociaux

 

Sur le même sujet

Ajaccio : reconstitution de la bataille d'Austerlitz au Casone

Les + Lus