corse
viastella
Choisir une région

Mag Politique - Cuntrastu

Un mercredi par mois à 20h45, les journalistes de Cuntrastu décortiquent et analysent l'actualité de l'île.
Logo de l'émission Mag Politique - Cuntrastu

Territoriales - Jean-François Baccarelli, Christophe Canioni, invités de Cuntrastu

Territoriales - Jean-François Baccarelli, Christophe Canioni, invités de Cuntrastu, dimanche 22 octobre 2017. / © FTVIASTELLA
Territoriales - Jean-François Baccarelli, Christophe Canioni, invités de Cuntrastu, dimanche 22 octobre 2017. / © FTVIASTELLA

A six semaines du premier tour des élections territoriales, Jean-François Baccarelli, tête de liste "A voce di a natura corsa" et Christophe Canioni, liste " Avvene corsu", sont les invités de Cuntrastu, dimanche 22 octobre à 18h sur Viastella et en replay ici

Par France 3 Corse ViaStella

Revoir l'émission

Jean-François Baccarelli est candidat pour la deuxième fois aux élections territoriales, la première c'était en 2010 où le candidat de l'Alliance Ecologiste avait obtenu 1,8% des voix, un peu plus de 2.400 suffrages.

Lors des élections territoriales de 2015, il n'avait pas pu se présenter, déclaré inéligible suite au rejet de ses comptes de campagne lors de l'élection municipale bastiaise.

Aujourd'hui, Jean-François Baccarelli se représente, tête de liste A voce di a Natura Corsa, soutenu par Isabelle Ricci du MCPA, le mouvement citoyen pour la protection animale, mais sans Dominique Agostini du parti fédéraliste européen (PFE Corsica) qui avait initialement adhéré à la démarche.

Je suis écologiste, mais j'ai l'impression que dans cette société, l'écologiste ne doit s'occuper que des marguerites, c'est faux. 

Deuxième invité de ce numéro spécial consacré aux élections territoriales, Christophe Canioni, tête de liste Avvene corsu.

Le conseiller territorial non-inscrit, ancien du groupe Front National à l'Assemblée de Corse qu'il a quitté en 2016, a présenté son projet politique développé autour de deux axes : l'autonomie et l'immigration. 

La personne qui vient chez nous, nous avons une identité très forte, soit elle s'intégre, soit elle s'en va. 




A lire aussi