• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Eccu'numia

Un mercredi par mois à 20h35, reportages et décryptages de l'économie corse.
Logo de l'émission Eccu'numia

Consommation : les grandes enseignes sur le pied de guerre

© PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP
© PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP

Depuis l’arrivée des premiers supermarchés en Corse au début des années 1980, les grandes enseignes se livrent une bataille féroce. Rétrospective des conflits qui pour certains sont encore d’actualité.

Par France 3 Corse ViaStella

C’est par étape que la grande distribution s’installe en Corse au début des années 1980 et l’opposition est déjà très vive. En décembre 1982, Conforama ouvre ses portes malgré la contestation des commerçants et des élus de la toute jeune Assemblée de Corse.

Au centre-ville, dès novembre 1979, les familles Torre et Neri avaient déjà bouleversé le secteur en ouvrant l’hypermarché Corsaire. À l’époque, c’est une vraie révolution.

Nouveau coup d’accélérateur en 1988 avec l’ouverture du Géant Casino et de son centre commercial à Mezzavia. Un projet porté par Charles Capia et le groupe Codim. C’est alors la plus grande surface de vente jamais ouverte sur l’île et la bataille fait rage entre les chefs d’entreprise.

Consommation : les grandes enseignes sur le pied de guerre
Reportage : SPINOSI Dominique ; USCIATI Stéphane.


Nouvel acteur 

Les recours n’y changent rien. La bataille commerciale se poursuit et s’intensifie. À l’orée des années 2000, de nouveaux projets émergent, Unico devient Super U qui agrandit ses surfaces de ventes, tout comme Géant Casino. Corsaire devient Continent puis Carrefour et s’implante sur un nouveau site malgré les inquiétudes persistantes.

Encore une fois, le supermarché Carrefour se fera bien. La bataille prend une nouvelle forme avec l’arrivée, en 2009, d’un nouvel acteur François Padrona a décidé de s’adosser à Leclerc. L’enseigne s’installe pour la première fois en Corse. Elle ouvre deux "drives" dont l’un des plus performants de France.

Le projet de François Padrona de construire le plus grand hypermarché de Corse vient de connaître un coup d’arrêt. Autorisation annulée. Mais l’attaque est venue cette fois-ci de Carrefour et de Jean-Claude Torre. L’histoire et la guerre continuent.


Corse : il sera bientôt possible de payer ses impôts dans un bureau de tabac