L'agenda "Coups de coeur" : Festivals, concerts & expos en Corse...

Viastella vous propose une sélection des festivals et manifestations qui animent  l'île de Beauté tout au long de l'année !  Tous les jours à l'antenne à 12h05, mais également sur notre site et sur notre Facebook !
Logo de l'émission L'agenda

L'espionnage au cœur de la 37e édition d'Arte Mare, du 5 au 12 octobre au Théâtre de Bastia !

L'espionnage et le cinéma, 2 univers à priori distants, l'un aimant la discretion et le secret, l'autre la foule et le glamour...
Pourtant, de Bond à OSS 117, une riche histoire commune lie ces 2 mondes.... Rendez-vous au théâtre de Bastia du 5 au 12 octobre pour la 37e édition d'Arte Mare...

Par Christophe Leuck

Festival ARTE MARE 5 au 12 octobre au théâtre de Bastia
 


OuvertureDe La Bernerie-en-Retz à Nantes, d’une plage de vacances à une salle d’audience, de la légèreté au drame. 

"La fille au bracelet" nous entraîne dans une histoire de procès.
La fille
A voir au Festival

Une histoire de famille, d’altérité. Qui est réellement Lise ? Connaît-on ses propres enfants ? Connaît-on vraiment ceux qu’on aime ?
Ouverture d’un festival qui s’intéresse aux secrets d’état par un film qui s’intéresse aux secrets intimes. 

La Fille au bracelet de Stéphane Demoustier en présence du réalisateur, de Melissa Guers et de Pascal Pierre Garbarini

Lise a 18 ans, elle vit dans un quartier résidentiel sans histoire et vient d’avoir son bac. Mais depuis deux ans, Lise porte un bracelet électronique car elle est accusée d’avoir assassiné sa meilleure amie.
Après plusieurs courts métrages sélectionnés et primés dans des festivals internationaux, Stéphane Demoustier a écrit et réalisé son premier long métrage Terre battue, présenté à la semaine de la critique de Venise en 2014. Il a ensuite écrit et réalisé Allons enfants, un moyen métrage en 2018.
Fiche du film
Avec Melissa Guers, Chiara Mastroianni, Roschdy Zem, Anaïs Demoustier, Pascal-Pierre Garbarini
Ingénieur du son : Emmanuel Bonnat
Assistant à la réalisation : Guilhem Amesland
Scénario : Stéphane Demoustier
Photo : Sylvain Verdet
Montage: Damien Maestraggi

 

Le Grand Débat animé par Christophe Bourseiller: Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l’espionnage sans oser le demander

16h Théâtre
Avec :
Jacques Neriah, docteur en Philosophie, conseiller diplomatique et politique d'Yitzhak Rabin, ancien colonel des renseignements de l'armée israélienne, auteur de nombreux ouvrages sur le Moyen-Orient, entre autres Entre Rabin et Arafat.

Yves Bonnet, ancien Directeur de la DST, homme politique, auteur d’ouvrages qui vont du document d'enquête au roman d'espionnage dont Les grandes oreilles du Président, La deuxième guerre d'Algérie: les zones d'ombre de la tragédie des moines de Tibhirine enfin levées.

Éric Denécé, docteur en Science Politique, directeur du Centre Français de Recherche sur le Renseignement, auteur de nombreux ouvrages dont Le renseignement au service de la démocratie, articles et rapports consacrés au renseignement, à l’intelligence économique, au terrorisme et aux opérations spéciales.

Roland Pietrini, Officier de réserve, consultant opérationnel, sa carrière militaire est fortement marquée jusqu’à la chute de l’URSS par une présence active de renseignement au-delà du Rideau de Fer, auteur de Vostok- Missions de renseignement au coeur de ma Guerre froide et de Piège au Levant.

 

Compétition méditerranéenne :

Papicha de Mounia Meddour (1h46) en présence de la réalisatrice et de Paul-Dominique Vacharasinthu

Alger, années 90. Nedjma, 18 ans, étudiante habitant la cité universitaire, rêve de devenir styliste. A la nuit tombée, elle se faufile à travers les mailles du grillage de la Cité avec ses meilleures amies pour rejoindre la boîte de nuit où elle vend ses créations aux " papichas ", jolies jeunes filles algéroises. Sélectionné au festival de Cannes 2019 dans la section Un certain regard. Prix du public et du meilleur scénario du 12e Festival du film francophone d'Angoulême, prix de la meilleure actrice à Lyna Khoudri.
Fiche du film
Avec Lyna Khoudri, Nadia Kaci, Yasin Houicha
Scénario : Mounia Meddour, Fadette Drouard
Producteurs : Patrick André, Belkacem Hadjadj, Gregoire Gensollen, Xavier Gens
Coproducteur : Paul Dominique Vacharasinthu
Montage : Damien Keyeux
Son : Guilhem Donze

Les siffleurs (la Gomera) de Corneliu Porumboiu 1h37

Cristi, un inspecteur de police de Bucarest corrompu par des trafiquants de drogue, est soupçonné par ses supérieurs et mis sur écoute. Embarqué malgré lui par la sulfureuse Gilda sur l’île de la Gomera il doit apprendre vite le Silbo, une langue siflée ancestrale. Gâce à ce langage secret, il pourra libérer en Roumanie un mafieux de prison et récupérer les millions cachés. Corneliu Porumboiu est l’auteur de Le Trésor (Comoara) (2015), Métabolisme ou quand le soir tombe sur Bucarest (2013)
Fiche du film
Avec Vlad Ivanov, Catrinel Marlon, Rodica Lazar
Scénario : Corneliu Porumboiu
Photo : Tudor Mircea
Montage : Roxana Szel
Production : Patricia Poienaru, Marcela Ursu

Technoboss de João Nicolau 1h52

La retraite approche pour Luís Rovisco. Les chansons qu’il invente dans la journée atténuent les torts qu’il subit dans la vie. Mais devant la réceptionniste Lucinda, il se retrouve à chanter sur un autre ton...
Fiche du film
Avec Miguel Lobo Antunes , Luísa Cruz , Américo Silva , Sandra Faleiro
Musique : Pedro da Silva Martins, Norberto Lobo, Luís José Martins
Scénario : João Nicolau, Mariana Ricardo
Son : Miguel Martins
Montage : João Nicolau, Alessandro Comodin
Coproduction : Shellac Sud

Martin Eden de Pietro Marcello 2h08

Martin Eden, jeune marin d'origine modeste, sauve un bourgeois d'une agression sur le port de Naples. Pour le remercier, le jeune homme l'invite chez lui, où Martin rencontre sa soeur, Elena, et en tombe amoureux. Mostra de Venise 2019.
 Avec les documentaires qu'il a réalisés précédemment notamment La bocca del lupo primé au Festival de Turin en 2009, puis son premier long-métrage de fiction, Bella e perduta, Prix du jeune jury à Locarno en 2015, Pietro Marcello a marqué le panorama du cinéma italien actuel.
Fiche du film
Avec Luca Marinelli, Carlo Cecchi
Scénario : Pietro Marcello, Maurizio Braucci
D'après l'œuvre de Jack London
Compositeur Marco Messina
Photo : Alessandro Abate, Francesco Di Giacomo
Montage : Fabrizio Federico, Aline Hervé
Coproduction : Shellac Sud

It Must Be Heaven d’Elia Suleiman 1h37

ES fuit la Palestine à la recherche d'une nouvelle terre d'accueil, avant de réaliser que son pays d'origine le suit toujours comme une ombre. La promesse d'une vie nouvelle se transforme vite en comédie de l'absurde. Aussi loin qu'il voyage, de Paris à New York, quelque chose lui rappelle sa patrie.
Un conte burlesque explorant l'identité, la nationalité et l'appartenance, dans lequel Elia Suleiman pose une question fondamentale : où peut-on se sentir " chez soi " ? Prix spécial du jury à Cannes
Fiche du film
Avec Elia Suleiman, Tarik Kopty, Kareem Ghneim
Scénario : Elia Suleiman
Photo : Sofian El Fani
Montage : Véronique Lange
Son : Lars Ginzel, Johannes Doberenz

Le miracle du Saint inconnu d’Alaa Eddine Aljem 1h 40 en présence de Younes Bouab

Au beau milieu du désert, Amine court. Sa fortune à la main, la police aux trousses, il enterre son butin dans une tombe bricolée à la va-vite. Lorsqu'il revient dix ans plus tard, l'aride colline est devenue un lieu de culte où les pèlerins se pressent pour adorer celui qui y serait enterré : le Saint Inconnu. Sélection de la Semaine de la critique.
Fiche du film
Avec Younes Bouab, Salah Bensalah, Bouchaib Essamak
Scénario : Alaa Eddine Aljem
Compositeur : Amine Bouhafa
Photo : Amine Berrada
Montage : Lilian Corbeille
Coproduction : Altamar Films

Un monde plus grand de Fabienne Berthaud 1h40 en présence de l’équipe du film
Au cours d'un reportage en Mongolie, Corine, journaliste, assiste à un rituel chamanique dont elle ressort transformée. Il est évident qu'elle possède un don chamanique, qu'elle doit maintenant apprendre à maîtriser.
Fiche du film
Avec Cécile de France, Tserendarizav Dashnyam, Arieh Worthalter, Ludivine Sagnier
Scénariste : Fabienne Berthaud, Claire Barre, Corine Sombrun
D'après l'œuvre de Corine Sombrun
Photographie : Nathalie Durand
Montage : Simon Jacquet
Son : Fabrice Osinski, Paul Heymans, Thomas Gauder
Productions Déléguées : Haut et Court, 3x7 Production - Groupe Telfrance

 

La thématique
BASTIA, NID D’ESPIONS ?


Comme c’est bizarre... Qui donc vous suit Place Saint-Nicolas puis rue César Campinchi ? Qui se glisse dans les ruelles et les passages de la Citadelle ? Qui s’engouffre brusquement dans un bateau en partance ?
Un espion sans doute... Un agent stipendié par une puissance étrangère, mais laquelle ?
Depuis toujours le cinéma et l’espionnage font bon ménage. On connait le grand écart entre le tâcheron besogneux de L’Espion qui venait du froid et ce brillantissime playboy qu’est James Bond. Sans parler du dérisoire Austin Powers ou d’OSS 117, so french...
Nous avons voulu mener l’enquête, en invitant, non seulement des cinéastes, des écrivains sensibles au thème de l’espionnage, mais encore... de vrais espions, d’authentiques agents de renseignement qui n’acceptent de parler que parce qu’ils se sont éloignés de cet univers. Nous rencontrerons Yves Denécé du Centre français du renseignement, l’ex-agent de la DGSE Roland Pietrini, l’ancien agent israélien Jacques Neriah, et le directeur de la DST sous François Mitterrand : Yves Bonnet... Préparez vos questions.
Côté film, nous nous régalerons, avec, entre autres Salonique Nid d’espions, Le Caire nid d’espions (eh oui), OSS 117 se déchaine, OSS 117 : Rio ne répond plus, sans oublier Les Trente-neuf Marches, ou L’œil du monocle.
Et les invités ?  Outre les « vrais » agents, nous deviserons avec le réalisateur Nicolas Saada (on lui doit le remarquable film Espion (s) et l’actrice Laetitia Eido (sublime dans Fauda). Nous causerons aussi avec les écrivains Slobodan Despot et Percy Kemp. L’un est serbe, l’autre anglo-libanais. C’est louche. Suivez mon regard...
Je laisse pour finir la parole à Guy Debord : « Le secret domine ce monde, et c’est d’abord comme secret de la domination ».
Chut ! Soyons discrets...
Christophe Bourseiller

 

The Operative de Yuval Adler 1h 56, 2019

À la fin des années 2000, alors que le monde craint que l'Iran ne se dote de l'arme atomique, Rachel, ex-agente du Mossad infiltrée à Téhéran, disparaît sans laisser de trace. Thomas, son référent de mission, doit la retrouver entre Orient et Occident, car Rachel doit revenir à tout prix sous le contrôle de l’organisation… ou être éliminée.
Fiche du film
Avec Diane Kruger, Martin Freeman, Liron Levo
Scénario : Yuval Adler
Photo : Kolja Brandt
Montage :Hansjörg Weißbrich
Son : Michael Kaczmarek, Miroslav Babic

Espion(s) de Nicolas Saada. 1h39 2009 en sa présence
Vincent, un ancien étudiant de Sciences Po, marginal et délinquant, est bagagiste dans un aéroport. Avec son collègue, il a l'habitude de fouiller les valises. C'est alors qu'il se trouve embarqué dans une affaire d'espionnage. Des agents de la DST lui proposent de séduire Claire afin de surveiller les agissements de son mari, un homme d'affaires.
Fiche du film
avec Guillaume Canet, Géraldine Pailhas, Stephen Rea
Scénario : Nicolas Saada
Photo : Stéphane Fontaine
Montage : Juliette Welfling
Musique : Cliff Martinez

OSS 117 - Le Caire, nid d'espions de Michel Hazanavicius présenté par Laurent Delmas

1h35 - 2006
En 1955, Le Caire est un véritable nid d'espions. Tout le monde se méfie de tout le monde : Anglais, Français, Soviétiques, la famille du roi déchu Farouk qui veut retrouver son trône, les `Aigles de Kheops', secte religieuse qui veut prendre le pouvoir.
Fiche du film
Avec Jean Dujardin, Bérénice Bejo, Aure Atika
Scénario : Jean-François Halin d'après les romans de Jean Bruce
Dialogues : Jean-François Halin et Michel Hazanavicius
Montage : Reynald Bertrand
Musique : Ludovic Bource et Kamel Ech-Cheikh
Photographie : Guillaume Schiffman
Son : Gérard Lamps et Nadine Muse

L'Œil du Monocle de Georges Lautner 1h45 - 1962 présenté par le réalisateur Gérard Guerrieri

Les services secrets anglais et soviétiques envoient leurs espions aux trousses d'un ancien SS allemand, Hektor Schlumpf, qui veut récupérer une cargaison d'archives et d'or, immergée au large de la Corse depuis 1943. Mais Schlumpf est déjà protégé par les services français, représentés par le commandant Dromard, en échange de papiers compromettants pour les nations alliées pendant la guerre.
Tourné à Bonifacio, en Corse-du-Sud. C'est le second film de la trilogie du Monocle, après Le Monocle noir et avant Le Monocle rit jaune.
Fiche du film
Avec Paul Meurisse, Paul Mercey, Robert Dalban
Scénario : Jacques Robert et Remy
Adaptation : Jacques Robert et Georges Lautner.
Dialogues : Jacques Robert
Images : Maurice Fellous
Son : Antoine Archimbaud
Montage : Michèle David

Salonique, nid d'espions/ Mademoiselle Docteur de Georg Wilhelm Pabst 1h56, 1937 présenté par la Cinémathèque de Corse

Célèbre espionne allemande durant la première guerre mondiale, Anne-Marie Lesser est connue de tous sous le pseudonyme de Mademoiselle Docteur. Aussi belle qu'intrépide, elle accepte de se rendre à Salonique, en Grèce, afin de remettre en état le réseau d'espionnage de la ville, dont plusieurs membres viennent d'être arrêtés de façon suspecte.
Fiche du film
Avec Dita Parlo, Louis Jouvet, Pierre Blanchar              
Dialoguiste : Jacques Natanson
Ingénieur du son : Robert Teisseire
Scénaristes : Georges Neveux, Irma Von Cube
Cadreurs : Paul Portier, Henri Alekan
Monteurs : Louisette Hautecoeur, Marc Sorkin
Auteurs de la musique : Arthur Honegger, Casimir Oberfeld

Les Trente-neuf marches d’Alfred Hitchcock 1h21, 1935 présenté par Laurent Delmas

A Londres, Richard Hannay rencontre une jeune femme qui se prétend poursuivie. Il accepte de l'héberger chez lui, mais il la retrouve finalement assassinée. Poursuivi par un groupe d'espions nazis et la police, il part en Ecosse.
Fiche du film
Avec Robert Donat, Madeleine Carroll
Scénario : Charles Bennett, Ian Hay, John Buchan
Photographie : Bernard Knowles
Montage : Derek N. Twist

 

Ciné brunch


Au service secret de Sa majesté, de Peter Hunt 2h20, 1969
En parfait gentleman, James Bond empêche une jeune femme de se suicider et tombe amoureux d'elle. Elle n'est autre que la fille d'un des parrains les plus puissants de la mafia corse. Parallèlement, 007 doit arrêter son plus grand ennemi, Ernst Stavro Blofeld, bien décidé à propager
un virus qui mettrait un terme à toute vie végétale sur la planète.
Fiche du film
Avec George Lazenby, Diana Rigg, Telly Savalas, Gabriele Ferzetti
Scénario : Richard Maibaum, d'après le roman éponyme de Ian Fleming
Photo : Michael Reed
Montage : John Glen
Musique : John Barry, We Have All the Time in the World chanté par Louis Armstrong


OSS 117 se déchaîne d’André Hunebelle1h50 – 1963
Au cours d'une plongée sous-marine en Corse, un agent américain disparaît. Les services secrets envoient le fringant Hubert Bonisseur de la Bath sur les lieux. Celui-ci déniche une bande d'espions en train de monter un système de détection sous-marine.
Fiche du film
Avec  Kerwin Mathews, Nadia Sanders, Daniel Emilfork
Scénario : Raymond Borel, Pierre Foucaud, André Hunebelle
D'après l'oeuvre de Jean Bruce
Photo : Raymond Pierre Lemoigne

 

Encadré

Bandes annonces
L’espion qui venait du surgelé de Mario Bava, Afrika Corse de Gérard Guerrieri, Le Désavoué d’Alain Leccia, Fauda (chaos en arabe) de Lior Raz et Avi Issacharoff, Réalisation Assaf Bernstein Saison 2– série israélienne au succès planétaire)

 

Compétition des écoles de cinéma


La compétition des écoles de cinéma a pour but de mettre en valeur de jeunes cinéastes internationaux tout juste diplômés, leur permettre de se réaliser dans le monde du septième art et soutenir la création des jeunes en Méditerranée. Cette troisième édition met en avant sept courts métrages produits ou réalisés dans le pourtour méditerranéen.

LA ISOLA de Chloé Duval

Corse/France, IUT di Corsica /GREC -15’
En vacances à la mer, Elise (10 ans) et Charlie (12 ans) s’amusent à inventer un jeu de rôle dont Charlie fixe les règles. Mais lorsque Elise aperçoit un jeune homme devant une villa abandonnée, Charlie, jalouse, la prévient : la nuit, il jette à la mer les corps des propriétaires découpés en morceaux. Fascinée, Elise délaisse pour la première fois son amie et s’aventure seule.
Avec Margo Moinard, Sasha Crapanzano, Simon Thomas

SOUBRETTE de Marco Mingolla

Italie, Roma Film Academy – 14’
Dans les années 90, Barbara était danseuse, une « farfallina » de la TV de Berlusconi. Elle a été renvoyée des studios pour avoir dérapé à l’antenne. Depuis ce jour, elle rêve d’une nouvelle célébrité que pourrait justement lui offrir un nouveau show de télé-réalité. 
Avec Lidia Vitale, Blu Yoshim, Marit Nissen

DOMANI ALL’ALBA de Giulia di Battista

Italie, Centro Sperimentale di Cinematografia di Roma – 15’
1943 : dans un petit village italien, Amerigo est handicapé d’une jambe. Il vit avec sa femme, Ida, et sa fille, quasiment mourante. Ida voudrait qu’elle voie le médecin du village voisin, de l’autre côté de la vallée. Amerigo devra se faire violence…
Avec Maria Stella Cassano, Camillo Marcello Ciorciaro, Carla Cassola, Giulia D'Aniello

DEČKI (Boys) de Borna Zidarić

Croatie, Academy of Dramatic art (Zagreb) – 10’
Un terrain vague, puis un parking, sont le cadre de cette histoire où les personnages errent en quête d’eux-mêmes.
Avec Toma Medvešek, Tin Rožman
 

THE SCHOOL BUS de Ramazan Kılıç

Turquie, Şehir University (Istanbul) – 13’
Une jeune femme vient d’être nommée institutrice d’un petit village d’Anatolie en Turquie. Lorsqu’un minibus est livré à l’école pour faciliter le transport de ses élèves, elle se met en quête d’un conducteur.
Avec Ezgi Ay, Muttalip Müjdeci, Hüseyin Yıkılmaz

FIRE EXTINGUISHER de Rodrigo Sopeña Costales

Espagne, Estudios Melitóo (Lekaroz,Navarre) – 4’
Milagros est tenue d’installer un extincteur dans sa chapelle. Mais elle doit avant tout demander la permission à quelqu’un…
Avec Virginia Vargas – dans le cadre du workshop « Filmando con Asghar Farhadi
 

LAST GAME de Jordan Sultana

Israël, Hamidrasha School of Arts (Beit Berl) – 14’
Le bowling de quartier dans lequel Benny travaille depuis des années est sur le point de fermer.  Dans l’espoir de changer le cours des choses, Benny défie son patron et ami pour une dernière partie. 
Avec Yussuf Abu Warda, Arie Tcherner, Shula Revach


 

LE JURY DES ECOLES


Franck Lidon,
Comédien et réalisateur, il est directeur adjoint du réseau France Bleu en 2013. Durant cette période, il est aussi chargé de mission langues régionales pour le réseau France Bleu. Après la direction de France Bleu Vaucluse en 2014, il prend celle de France Bleu RCFM en 2016.

Lydie Mattei 
Elle est responsable de la programmation et de l’animation à la Cinémathèque de Corse, Casa di Lume.

Bénédicte Giusti-Savelli,
Professeur de Lettres, Bénédicte Giusti-Savelli anime l’association Libri Mondi ; chroniqueuse dans l’émission d’actualité littéraire diffusée sur RCFM, Des Livres et Délires, elle propose d’y partager ses coups de cœur ou ses déceptions. 

Jean-François Vincenti,
Ancien producteur de courts-métrages, il est le conseiller du fond d'aides (cinéma et audiovisuel) de la Collectivité Territoriale de Corse.

Sébastien Bonifay,
Libraire et journaliste, il est le président de l'association Libri Mondi qui organise les rencontres littéraires de Bastia.


Les films corses

CI SIMU !
UNE COMPÉTITION ET UN PANORAMA DE LA PRODUCTION AUDIOVISUELLE CORSE ! O FIGLIOLI, ARTE MARE SI MONTA A PENA A SEGA ! PAS DU TOUT, IL N’Y A QU’À REGARDER LE PROGRAMME POUR CONSTATER LA RICHESSE DE LA PRODUCTION INSULAIRE ET LE MOINS QU’ON PUISSE FAIRE À ARTE MARE C’EST DE LUI DONNER LA PLACE QU’ELLE MÉRITE DANS VOTRE FESTIVAL. DES CINÉASTES CONFIRMÉS, DES TALENTS ÉMERGENTS, DES FICTIONS, DES DOCUMENTAIRES ET UN CLIP, VOILÀ LE PROGRAMME DE CE RENDEZ-VOUS QU’IL NE FAUT SURTOUT PAS MANQUER, TOUTE LA SEMAINE DU FESTIVAL A 18H !

Les fictions

SUR LA TERRE NUE de Julie Perreard – 27’

En Corse, le temps d’un séjour d’été, Alice, 30 ans, éprouve son lien au territoire et à ceux qui en sont issus. Les deux hommes qu’elle désire sont les incarnations fortes de son rapport à sa terre, l’île de son enfance. Mais ses relations charnelles et amoureuses bousculent la normalité.
SCENARIO Julie Perreard IMAGE Aurélien Py SON Laurent Blahay MONTAGE Pauline Archange MUSIQUE Thomas Gabriel AVEC Océane Court Mallaroni, Henri Costa, Charles Thétard, Jérémy Alberti

FDP de Stephan Regoli – 13’

Maì a une vingtaine d’années.
Il habite la maison de sa grand-mère, morte il y a peu. La famille veut vendre le bien à un promoteur, ce que Mai refuse. Il fera tout pour y rester.
SCENARIO, IMAGE, MONTAGE Stephan Regoli SON Julien Ozboyaci MUSIQUE Jean Castelli AVEC Elian Ventre-Pantalacci, TigerLily Keyser, Maxime Biaggi

 

AIÒ ZITELLI de Jean-Marie Antonini – 21’

En pleine guerre des tranchées, le soldat Corse Lucien Casalta est appelé d’urgence à l’arrière des lignes par un tribunal de campagne en tant que traducteur. Dès son arrivée, il est surpris de voir que le jeune soldat jugé pour désertion n’est autre que son compatriote et ami Joseph Gabrielli…
SCENARIO Jean-Marie Antonini et Frederic Bertocchini IMAGE Arnaud Gabriel
SON Ferdinand Bouchara MONTAGE Aurelien Abd El Fattah MUSIQUE Ivan Palomares AVEC Jean Philippe Ricci - Anto Mela - Jean Toussaint Bernard - François David Cardonnel

LA NUIT EST LÀ de Delphine Leoni – 25’

La vie de Jeanne s’écoule plus ou moins paisiblement depuis que Lucien, son amoureux,  a été assassiné il y a trois ans.
SCENARIO Delphine Leoni IMAGE Jordane Chouzenoux SON Amaury Arboun MONTAGE Sarah Ternat MUSIQUE Carmin Bolgodère AVEC Raphaele Godin, Pascal Tagnati

FÉEROCE de Fabien Ara – 13’

SIMON : « Je veux être une fille, maman. » Alma, pétrifiée, ne sait comment réagir, son fils de cinq ans veut dorénavant s’habiller en fée pour aller à l’école. Elle demande de l’aide à sa voisine, c’est finalement tout l’immeuble qui va débattre de son droit au genre et à la sexualité.
SCENARIO Fabien Ara IMAGE Thomas Jacquet SON Andria Vivarelli MONTAGE Emilie Janin MUSIQUE Sylvain Morizet  AVEC Capucine Lespinas, Ange-Nicolas Castellotti, Marie-Pierre Nouveau, Rigitte Aubry


Les Documentaires

JÉRÔME FERRARI, UNE VIE APRES LE GONCOURT de Sébastien Bonifay – 52’

Le Goncourt, Graal de la littérature. Mais pour quelques noms glorieux, combien de lauréats tombés dans l’oubli… Y a-t-il une vie après le Goncourt ? Jérôme Ferrari s’est posé la question. Et a réussi à continuer de bâtir son œuvre. En creusant son sillon, inlassablement. Avec un objectif : rester fidèle à lui-même, et à la littérature. C’est ce combat qui est au cœur du film.
SCENARIO Sébastien Bonifay IMAGE Jean-François Celli SON Jean-Nicolas Rocchesani et Fabrice Fuzillier MONTAGE Pascale Berson-Lécuyer MUSIQUE Pierre Gambini VOIX/COMMENTAIRES Nathanaël Maïni LECTURES Marie Murcia et Philippe Guerrini

 

RN 193 de Lionel Dumas Perini – 52’

Empruntée chaque jour par des milliers de Corses et de touristes, la Route Nationale 193 qui relie Bastia à Ajaccio et vice-versa - aujourd’hui Route Territoriale 20 - est depuis longtemps la colonne vertébrale de l’île en termes de transport. C’est en écumant ce tronçon de bitume dans le sens nord/sud que nous allons découvrir une histoire de la Corse d’hier et d’aujourd’hui…
SCENARIO Lionel Dumas Perini IMAGE Lionel DUMAS PERINI et Julien Fontaine SON Julien Valli MONTAGE Jean-Jérôme Delsol MUSIQUE Frédéric Antonpietri

INCERTAINS VOYAGES de Anne De Giafferri – 52’

Ils sont arrivés en Corse après un tumultueux voyage. Placés dans les structures d’accueil de l’Aide Sociale à l’Enfance, ces jeunes migrants que l’on nomme MNA apprennent à se reconstruire.
SCENARIO, IMAGE Anne De Giafferri SON Andrea Vivarelli et Laurent Blahay
MONTAGE Martine Armand MUSIQUE Mathias Desmier AVEC Erwin Bushi, Elhadj Boubacar Diabaté, Mohamed Jemil, Hery Sowe, Isabelle Traoré, Hafida Hajyou

CORSE DE CASES EN BULLES de David Olivesi Et Maeva Gannac – 52’

Depuis plus d’un demi-siècle, la bande-dessinée corse fait éclore des œuvres aussi multiples que variées. Que ce soit sous l’angle contestataire, mémoriel ou celui du pur divertissement, qu’il s’agisse d’être sarcastique ou onirique, les auteurs développent au fil des ans une œuvre qui consciemment ou non s’inscrit dans l’Histoire de l’île, son évolution…
SCENARIO David Olivesi IMAGE Maeva Gannac SON Fabien Roussel et JEREMY Pons MONTAGE Damien Cerna MUSIQUE Pierre Gambini

CORSI-AMERICANI de Jean-Dominique Bertoni - 52’

Tiraillés entre exil et insularité, Ghjuvan Micaelu, Cédric et Julie : trois jeunes Corses ont  tout quitté pour vivre et travailler aux États-Unis d’Amérique.  À travers un voyage entre la Californie, le Michigan, la Floride et la Corse, ce film intimiste dépeint leurs espoirs et leurs doutes.
SCENARIO, SON Jean-Dominique Bertoni IMAGE Quentin Pélisson, Jean-Dominique Bertoni MONTAGE Hélène Chambon MUSIQUE Alexandre Dedola

 

La sélection Hors Compétition

REFLETS de Florent Agostini – Fiction, 2017 - 18’

Une société proche de la nôtre, où les pauvres occupent une place décisive dans le bon équilibre de la communauté. Livia, jeune femme dans le besoin, passe un entretien d'embauche.
SCENARIO Florent Agostini IMAGE Thomas Pantalacci SON Arnaud Pluvinnage MONTAGE Alexis Bizière MUSIQUE Arno Cadaze AVEC Angie Valalik – Lisa Livane

LA VIE SUR MARS de Marie Léa Regales – Fiction, 2018 – 17

Maria erre dans le lotissement, sous la chaleur de l'été. Demain, son frère disparu, Stéphane, aura 20 ans. L'écho des scooters qui roulaient dans les rues, il n'y a pas si longtemps, ne disparaît pas vraiment.
SCENARIO Marie Léa Regales IMAGE Evgenia Alexandrova SON Andria Vivarelli, Jean-Nicolas Rocchesani MONTAGE Pauline Archange MUSIQUE Ronan Maillard AVEC Garance Kim, Hamza Meziani, Maryne Canyon, Elisa Casanova,  Antoine Ouvier-Buffet

LULLABY de Benjamin Cabirol – Clip, 2019 – 5’

LULLABY est une nouvelle vision de la chanson originale du groupe The Cure qui reprend la thématique de la hantise et l'applique à celle du regard en tant qu'objet de charme, d'envoûtement…
Ce clip a remporté le Prix de la Meilleure réalisation lors de la 2e édition « Tremplin du court  métrage » organisée par l’association PMPA Corse, lui offrant la projection au festival Arte Mare. Les images ont également été reprises pour le montage du TCHI-TCHI (générique Arte Mare projeté avant chaque séance)

HENRI TOMASI, A CORSICA IND’È U CORE – docu-fiction, 2019 – 12’

Durant l’année scolaire 2018/2019, les élèves de la 4e bilingue du collège de Biguglia sous la direction de leur professeur Emmanuelle Mariini ont effectué des recherches, rédigé un scénario et réalisé un docu-fiction en langue corse retraçant la vie et l’œuvre du compositeur Henri Tomasi afin de lui rendre hommage.

RETOUR AU VILLAGE de Flora Pesenti – documentaire – 28’

Frappés par l’exode rural, les maisons et les terrains de nombreux petits villages du Cap corse restent en état d’abandon. Hélas, quand des jeunes à la recherche d’un lien plus direct avec la nature cherchent à s’y installer, ils voient leurs aspirations se heurter à la spéculation immobilière et aux disputes familiales.
SCENARIO Flora Pesenti IMAGE Lucas Plançon SON Andria Vivarelli MONTAGE Julia Perrin MUSIQUE Celia Picciocchi
Dans le cadre du DU CREATACC IUT di Corsica / GREC

BONAPARTE CÔTE NOIR de Dominique Maestratti – documentaire, 2016 – 52’

Mai 1802, le 1er Consul rétablit l'esclavage dans les colonies françaises qui avait été aboli en 1794 avec la déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen. Le film tente de comprendre les raisons de cette régression.
SCENARIO Dominique Maestrati et Stéphane Miquel IMAGE Andy Nelsom, Jérôme Debernardi, Patrice Long SON  Michel Adamik MONTAGE Eric Heinrich AVEC Nathanaël Maini, Christian Julien, Jean Michel Ropers, Jean Paul Nicolai et Annick Christiaens Voix off.

 

Films sélectionnés dans le cadre de la compétition Hors les murs en partenariat avec le Centre Pénitentiaire de Borgo. 

LE JURY DU FILM CORSE 

Marie Bronzini
Diplômée d’arts plastiques, elle rejoint l’équipe d’RCFM à Bastia comme animatrice. Passionnée de cinéma, de théâtre, de musique et de littérature, elle anime depuis plusieurs années des émissions culturelles :  Dernier cri, Des livres et Délire, Les fous d’opéra, Toc toc…

Juana Macari
Directrice du centre culturel Una Volta, à Bastia, qui organise les Rencontres de la bande dessinée et de l’illustration. Elle était auparavant chargée de mission pour les projets européens du centre de création musicale Voce (à Pigna, en Corse), de 2009 à 2015.

Antoine Filippi
Après une longue expérience au Centre national du cinéma et de l’image animée, en premier lieu à la Direction du patrimoine cinématographique (Archives françaises du film) en tant que technicien restaurateur de films, puis chargé de mission au sein du Service de l’action territoriale du CNC, Antoine Filippi rejoint la Cinémathèque de Corse dont il assure la direction depuis mai 2019.

Alexandre Oppecini,
Alexandre est auteur, réalisateur et metteur en scène. Sa passion du théâtre se partage entre la Corse, Paris, New York. Il travaille avec la compagnie tutt'in Scena. Il participe au festival d'Avignon avec sa création T-REX (Chronique d'une vie de bureau ordinaire) avec Antoine Gouy. Il crée les spectacles Main dans la Main avec Nathanael Maïni et Fabien Ara, ou encore Être et Avoir l'Air. Son court métrage Sur Tes Traces remporte le prix de la fiction Arte Mare en 2018.

Laurent Hérin
Coordinateur et programmateur du Festival du Film de Lama, ce passionné de cinéma est l’auteur de la chronique Têtes d’Affiches dans Settimana, le supplément hebdomadaire de Corse-Matin et d’une chronique sur RCFM tous les mardis dans Toc toc.


Avant-premières/ Méditerranée

Solidement ancrée dans le réel, au plus près des soubresauts qui agitent nos sociétés, une sélection vagabonde entre documentaires et fictions. On remarquera notamment cette année la présentation d’un film syrien et d’un film chilien dans ce panorama méditerranéen.

 

Les éblouis de Sarah Suco en présence de la réalisatrice 1h39

Avec Camille Cottin, Éric Caravaca, Jean-Pierre Darroussin
Camille, 12 ans, passionnée de cirque, est l’aînée d’une famille nombreuse. Un jour, ses parents intègrent une communauté catholique basée sur le partage et la solidarité dans laquelle ils s’investissent pleinement. Peu à peu, la jeune fille doit accepter un mode de vie qui remet en question ses envies, sa vie sociale, et ses propres tourments.
Fiche du film
Producteurs délégués : Dominique Besnehard, Michel Feller, Antoine Le Carpentier
Photographie : Yves Angelo
Montage : Catherine Schwartz
Scénario : Sarah Suco, Nicolas Silhol
Musique : Laurent Perez Del Mar
Distribution France : Pyramide Distribution

Gloria Mundi de Robert Guédiguian 1h47 en présence de Gérard Meylan et Robinson Stévenin

Daniel sort de prison où il était incarcéré depuis de longues années et retourne à Marseille auprès de son ex-femme et de sa fille enceinte. En venant à la rencontre du bébé, Daniel découvre une famille recomposée qui lutte par tous les moyens pour rester debout.
Fiche du film
Avec Gerard Meylan et Robinson Stevenin, Ariane Ascaride
Photographie : Pierre Milon
Monteur : Bernard Sasia
Musique : Michel Petrossian
Scénario : Robert Guédiguian, Serge Valletti
Son : Laurent Lafran
Production : Marc Bordure, Robert Guédiguian
Distribution France : Diaphana Films

Le traître (Il traditore) de Marco Bellocchio 1h45 

Début des années 1980, la guerre entre les parrains de la mafia sicilienne est à son comble. Tommaso Buscetta, membre de Cosa Nostra, fuit son pays pour se cacher au Brésil. Pendant ce temps, en Italie, les règlements de comptes s'enchaînent. Les proches de Buscetta sont assassinés.
Fiche du film
Avec Pierfrancesco Favino, Maria Fernanda Cândido, Luigi Lo Cascio, Alessio Praticò,
Fabrizio Ferracane
Scénario : Marco Bellocchio, Valia Santella, Ludovica Rampoldi et Francesco Piccolo
Photographie : Vladan Radovic
Montage : Francesca Calvelli
Musique : Nicola Piovani
Distribution France : Ad Vitam

La Cordillère des songes de Patricio Guzmán 1h25

Patricio Guzmán a réalisé trente films sur le Chili dont La Bataille du Chili (1974-1979), avec la participation de Chris Marker, Le Cas Pinochet (2001) ou Salvador Allende (2004). Il est considéré comme le grand chroniqueur de l’histoire contemporaine chilienne. La Cordillère des songes est le dernier volet d’une trilogie dont les précédents – Nostalgie de la lumière (2010) et Le Bouton de nacre (2015) – sont des chefs-d’œuvre.
Fiche du film
Récompensé par l’Œil d’or du meilleur documentaire au Festival de Cannes
Scénario : Patricio Guzmán
Distribution : Pyramide distribution

For Sama, Journal d’une mère syrienne de Waad al-Kateab 1h35

Waad al-Kateab est une jeune femme syrienne qui vit à Alep lorsque la guerre éclate en 2011. Sous les bombardements, la vie continue. Elle filme au quotidien les pertes, les espoirs et la solidarité du peuple d’Alep. Waad et son mari médecin sont déchirés entre partir et protéger leur fille Sama ou résister pour la liberté de leur pays.
Fiche du film
Réalisé par Waad al-Kateab, Edward Watts
Récompensé par l’Œil d’or du meilleur documentaire ex æquo au Festival de Cannes

Sol de Jézabel Marques, 1h38 en présence du réalisateur et de Camille Chamoux

Sol, célèbre interprète de Tango argentin, vit à Buenos- Aires depuis de nombreuses années. Derrière son tempérament excessif et son sourire incandescent, la Diva cache une blessure dont elle ne s’est jamais vraiment remise : la perte de son fils unique, Raphaël, avec qui elle avait rompu tout lien.
Fiche du film
Avec Chantal Lauby, Camille Chamoux, Giovanni Pucci, Serge Bagdassarian
Photographie : Vincent Gallot
Son : Laurent Zeilig
Distribution France : STUDIOCANAL

Mon chien stupide de Yvan Attal 1h46

Adapté du roman de John Fante, Mon chien Stupide raconte une crise familiale. Henri est en pleine crise de la cinquantaine. Qui est responsable de ses échecs, de son manque de libido et de son mal de dos ?
Fiche du film
Avec Charlotte Gainsbourg, Yvan Attal, Pascale Arbillot, Eric Ruf, sociétaire de la Comédie-Française
Scénario : Dean Craig, Yaël Langmann et Yvan Attal
Photo : Rémy Chevrin.
Montage : Célia Lafitedupont.
Musique : Brad Mehldau.
Son : Pierre André, Thomas Desjonquères, Jean-Paul Hurier
Distribution : Studio Canal (France)

Docteur ? de Tristan Séguéla en présence de l’équipe du film

La nuit de Noël, un SOS-Médecin usé par 20 ans de métier envoie un livreur Uber Eats soigner les patients à sa place. C'est le soir de Noël. Les parisiens les plus chanceux se préparent à déballer leurs cadeaux en famille. D'autres regardent la télévision, seuls chez eux. D'autres encore, comme Serge, travaillent. Serge est le seul SOS-Médecin de garde
Fiche du film
Avec Michel Blanc, Hakim Jemili
Scénario : Tristan Séguéla, Jim Birmant
Production : Bruno Nahon, Caroline Nataf
Montage : Grégoire Sivan
Distribution France : Apollo Films

 

Ces maisons hantées de Idoia Lopez Riaño 20mn en présence de la réalisatrice

Réalisé au Quartier Femmes de la prison du centre de détention de Bapaume.
« Exprimer par l’intermédiaire de mots et d’images les sensations et sentiments que l’emprisonnement provoque chez les femmes incarcérées »

 

Loup tendre et loufoque 53mn   Avec le tampon écoles

Un loup qui se croit le plus beau, un louveteau qui veut chasser tout seul, un petit loup qui aime la compagnie…
Dans Loups tendres et loufoques, la Chouette du cinéma revisite le loup des contes et des livres, avec humour et poésie, pour lui rendre sa place dans la nature.

 

Seules les bêtes de Dominik Moll, 1h56

Une femme disparaît. Le lendemain d’une tempête de neige, sa voiture est retrouvée sur une route qui monte vers le plateau où demeurent quelques fermes isolées. Alors que les gendarmes n'ont aucune piste, cinq personnes se savent liées à cette disparition. Chacune a son secret, mais ignore que cette histoire a commencé́ loin de cette montagne balayée par les vents d’hiver, sur un autre continent où le soleil brûle et où la pauvreté́ n’empêche pas le désir de dicter sa loi.
Fiche du film
Avec Laure Calamy, Denis Ménochet, Valeria Bruni Tedeschi, Damien Bonnard.
Photographie : Patrick Ghiringhelli
Montage : Laurent Roüan
Son : François Maurel

 

Adam de Maryam Touzani 1h40

Dans la Médina de Casablanca, Abla, veuve et mère d'une fillette de 8 ans, tient un magasin de pâtisseries marocaines. Quand Samia, une jeune femme enceinte frappe à sa porte, Abla est loin d'imaginer que sa vie changera à jamais. Une rencontre fortuite du destin, deux femmes en fuite et un chemin vers l'essentiel.
Fiche du film
Avec Lubna Azabal, Douae Belkhaouda.
Image : Virginie Surdej
Cadre : Adil Ayouby
Montage : Julie Naas
Son : Nassim Mounabbih


Avec le tampon écoles

Shaun le mouton la ferme contre-attaque de Will Becher, Richard Phelan 1h27
Quand Lu-La, un extra-terrestre espiègle et adorable, doté de pouvoirs incroyables, atterrit près de sa ferme, Shaun trouve rapidement une occasion de divertissements et d'aventures. Shaun, Bitzer et tout le troupeau de « Mossy Bottom Farm » doivent aider Lu-La à repartir vers sa planète, mais c'est sans compter sur une sinistre organisation d’espions qui veut la capturer. Que pourront-ils faire avant qu'il ne soit trop tard?

 

Appuntamenti

Tous les jours des rencontres, des débats, des moments partagés

CINE BRUNCH

Revoir des classiques du cinéma d’espionnage et débattre autour d’un brunch…
Cinéma Le Régent puis Columbus Café – 5 ter rue César Campinchi
Dimanche 6 octobre à 11h
OSS 117 se déchaine de André Hunebelle (1963)*
Samedi 12 octobre à 11h
James Bond : Au service secret de sa majesté, Peter Hunt (1969)*
1 place de cinéma + 1 brunch = 15€ - réservation conseillée : arte.mare@wanadoo.fr
 *Voir p. 20

CAFFE DI U CORSU

Vendredi 11 octobre à 18h, Théâtre de Bastia

Serà ghjuntu in Corsica Oss117 ?
S’averà spusatu una corsa James Bond ?
U pàrlanu u corsu quelle spie ?
Perchè Bunifazziu era un « nidu di spia » à u principiu di l’anni 60 ?
Da risponde ci, venite à participà cù noi à u Caffè di u corsu, u vènneri l’11 d’ottobre à parte da 6 ore di sera à u teatru di Bastia.
Oss117 est-il déjà venu en Corse ?
James Bond a-t-il épousé une corse ?
Les espions parlent ils corse ?
Pourquoi Bonifacio était un « nid d’espion » au début des années 60 ?
Pour le savoir venez participer au « caffè di u corsu » vendredi 11 octobre à 18h au théâtre de Bastia

Stonda en partenariat avec le service de la culture et de la langue corse – Mairie de Bastia
Animé par Rumanu Giorgi, Jean-Toussaint Bartoli et Laurent Simonpoli
Rencontre en langue corse animée par Romain Giorgi et Jean-Toussaint Bartoli avec Laurent Simonpoli

LES RENCONTRES ANIMÉES PAR CHRISTOPHE BOURSEILLER

Acteur, journaliste, écrivain, animateur et producteur de radio, Christophe Bourseiller vous donne rendez-vous tous les jours à 18h, du dimanche au samedi
Una Volta

Dimanche 6 octobre Nicolas Saada

Ancien des Cahiers du Cinéma, il écrit son premier scénario en 1999 pour Pierre Salvadori puis réalise son premier court et est nominé pour un César. En 2009, il signe Espions son premier long métrage. Taj Mahal suivra en 2015 ainsi qu'une série télé pour Arte Thanksgiving, une affaire d'espionnage industriel. Il vient de publier Questions de cinéma.

Lundi 7 octobre Éric Denécé

Directeur du Centre Français de Recherche sur le Renseignement, auteur de nombreux ouvrages dont Le renseignement au service de la démocratie.

Mardi 8 octobre Slobodan Despot

Éditeur, traducteur, journaliste et écrivain, né à Sremska Mitrovica. Il est le cofondateur et le directeur des éditions Xenia à Sion. Auteur de nombreux ouvrages dont Le Miel et Le rayon bleu, romans, éd. Gallimard.

Mercredi 9 octobre Percy Kemp

Né à Beyrouth de père britannique et de mère libanaise Percy Kemp a étudié l'histoire à Oxford, à la School of Oriental and African Studies, puis à la Sorbonne. Consultant en relations internationales ses connaissances géopolitiques servent ses romans. Il publie notamment Et le coucou dans l’arbre se rit de l’époux, Le Muezzin de Kit Kat , Moore le Maure (éd. Albin Michel), Le vrai cul du diable (éd. Le cherche Midi) et Noon Moon (éd. du Seuil).

 

Jeudi 10 octobre Laëtitia Eïdo

Elle est le Dr Shirin El Abed dans Fauda. On l’a vu dans Tel Aviv On Fire, Mon fils d'Eran Riklis … Elle est connue aux États-Unis pour ses rôles dans la série Strike Back, dans les films The Land of Nothing d’Amine Kouider et Aleppo d’Anthony Grippa.

Vendredi 11 octobre Isabelle Mayault

Prix Ulysse du premier roman. Dans Une longue nuit mexicaine, éd. Gallimard la reporter Isabelle Mayault fait ressurgir la mémoire de la Guerre d’Espagne. Voir p. 33

Samedi 12 octobre  à 17h Dominique Besnehard 

Producteur et acteur, il est également un des plus grands agents artistiques français. D’abord comédien puis assistant de Jacques Doillon, il tourne dans plus de 80 films. Depuis 2008, il est également délégué général du festival du film francophone d'Angoulême qu'il a créé avec Marie-France Brière. Il devient, en 2016, le "Monsieur Cinéma" de France 5 pour l'émission Place au cinéma. Dominique Besnehard est également à l'origine de Dix pour cent la célèbre série qui décrit la vie d'une prestigieuse agence artistique d’acteurs... .
 

LES MASTER-CLASS  


 • Take it easy, Mr Bond par Romain Estorc
Mardi 8  octobre à 14h Cinéma Le Régent
« James Bond, matricule 007. Un personnage littéraire, créé par Ian Fleming, puis cinématographique, devenu un des plus grands mythes du XXe siècle. Au cours de l’une des plus longues franchises de l’histoire du cinéma, ce héros monolithique, ce double obscur de Sherlock Holmes, tel Janus Bifrons, mystérieux à plus d’un titre, a été accompagné de musiques emblématiques, composées et interprétées par des artistes aux inspirations variées mais tributaires du style initial de John Barry et de Monty Norman. Au-delà de l’évocation des génériques envoûtants devenus aussi célèbres que les films eux-mêmes, écoutons et commentons l’illustration musicale distillée par des compositions destinées à soutenir une narration tendue, nerveuse, souvent agitée et toujours nécessaire à son succès, indissociable pour le public des films et du personnage de 007. Plongeons dans les musiques des « James Bond movies » pour analyser la nature de cet insaisissable agent secret, maintes fois imité et parodié, au charme aussi arrogant qu’irrésistible. »

 • Conférence sur la « repetitive music » américaine, autour des compositeurs Philip Glass, John Adams et Steve Reich au lycée Jeanne d’Arc

Romain Estorc, pianiste et musicologue, ancien élève de l’ENS Ulm et de Paris-IV Sorbonne, diplômé des conservatoires de Nîmes et Paris V.

 • Laurent Delmas : profession critique
Jeudi 10 octobre à 11h
Parler d’un film n’est pas une mince affaire. Des premières impressions à l’écriture, Laurent Delmas revient sur la profession de critique et de spectateur… Master classe réservée aux étudiants de cinéma. Plus d’informations : arte.mare@wanadoo.fr

Journaliste et critique de cinéma, Laurent Delmas a fondé et dirigé Synopsis, le magazine du scénario. Il est depuis sept ans le producteur et l’animateur aux côtés de Christine Masson, du magazine hebdomadaire que France Inter consacre à l’actualité du cinéma. Il est l’auteur de l’Histoire du 7e art chez Larousse et de deux séries documentaires sur Arte consacrées aux cinéastes européens. Il est en outre le président de l’Union des journalistes du cinéma.

 

FRANÇOIS-MICHEL DURAZZO PRÉSENTE 

• Anna Maria Celli
Vendredi 11 octobre à 17h Una Volta
Née au Maroc, à Jerada, commune située à la frontière algérienne, derrière laquelle, son grand-père a assuré la direction de deux cinémas, Anna-Maria Celli, fille de pieds-noirs d’origine espagnole du côté maternel, corse par son père, est romancière et poète.
Une mouche dans le champagne, éd. Dédicaces, Izaurinda, L’Orpailleur, Sylvanie, éd. Cousu Mouche, Campà, Méandres chez A fior di Carta.

• Jean-Marie Blas de Roblès et Jean-Noël Pancrazi
Samedi 12 octobre à 18h Théâtre Municipal
Le Festival méditerranéen Arte Mare remet cette année deux Prix à l’ensemble de l’œuvre …  voir p. 32

LA LIBRAIRIE A PIUMA LESTA

Théâtre Municipal
Du samedi 5 au samedi 12 octobre, retrouvez les ouvrages des invités du festival, Pascal-Pierre Garbarini Ma robe pour armure (éditions Harper Collins), Christophe Bourseiller, Jacques Neriah, Yves Bonnet, Éric Denécé, Roland Pietrini, Jean-Philippe Serpi Profession : anti-espion. L’espion britannique Bill (Sydney Laurent Éditions), Nicolas Saada, Slobodan Despot, Percy Kemp, Isabelle Mayault, Anna Maria Celli, Dominique Besnehard, Cécilia Castelli , Jean-Marie Blas de Roblès, Jean-Noël Pancrazi.
Mercredi 9 octobre à 18h
En avant-première Patrizia Poli dédicace son dernier album Versuniversu, avec Pascal Arroyo à la basse et aux arrangements, Dominique Fillon aux claviers, Frank Bessard à la batterie et aux percussions et Bruno Bongarcon à la guitare.



VERNISSAGE
Samedi 5 octobre à 19h Théâtre Municipal
Carte blanche à la Galerie Noir et Blanc sur le thème de l’espionnage. Voir p.34-35

SOIRÉES, CONCERTS ET ANIMATIONS
Samedi 5 octobre
• A 21h : l’ouverture du festival sera présentée par Michèle Don Ignazi, productrice, animatrice et réalisatrice.
• A 23h : Soirée Trench et lunette noire
L’Opening d’Arte Mare avec SFIDT (DJ)
Soirée musicale et dansante, hommage au 7e art.

Du dimanche 6 au vendredi 11 octobre à 19h et 21h
Les films de la compétition sont présentés par Denis Parent, romancier, scénariste, réalisateur qui mettra son humour et son érudition au service des films en compétition et en avant-première.

Dimanche 6 octobre à 18h
Danse Orientale avec Sherazade Danse. A Bastia depuis 2006, Sherazade Danse partage l'art des danses orientales des pays méditerranéens. Samia Hassam, fondatrice de l'association et Anne-Marjorie Difraya portent avec beaucoup d'énergie et de passion les diverses activités de

Jeudi 10 octobre à 21h
Remise des Prix de la compétition des écoles de cinéma en Méditerranée
Vendredi 11 octobre à 21h
Remise des Prix de la compétition des films corses (Prix Arte Mare et Prix Hors les murs)

Samedi 12 octobre +photo remise des prix
• A 21h La soirée de clôture sera présentée par Célia Picchiochi, violoniste et chanteuse (Le Jakez Orkeztra avec Jacky Lemenn, Corsicando, Trio Elixir) compositrice, Ghjuva est mort (2011) La vitesse de l'amour (2011).
Dominique Besnehard nous fera l’honneur de remettre le Grand Prix Arte Mare
• A 23h : tous en musique avec Soul Revenge !


& toute la semaine !

Le bar à Bond, conception et animation Nadia Galy, Patricia Guidoni
Apéro, tapas, secrets et bonne humeur

Style, le péristyle !
Comme chaque année, le délire visuel créé par Sylvie Medori et son atelier avec la participation de Patricia Alpi. Entre Casablanca et Le Caire nid d’espions !

Pour vivre heureux, vivons cachés mais en musique... A partir de 18h, le péristyle s’offre un décor musical toute la semaine des meilleures musiques de films d’espionnage.*

Les dîners en musique avec L’orchestre de jazz de Patrick Cianfarani tous les soirs au restaurant gastronomique d’Arte Mare

Le Cinéma Le Régent
Partenaire du festival, Le Régent assure la diffusion des documentaires corses, des films thématiques du matin. Il rediffuse également le dimanche 13 octobre les films primés.


* L’animation musicale dans le péristyle ainsi que les concerts d’ouverture et de clôture sont proposés par l’association PMPA (Pratique musicale & promotion d’Artistes), Association fédératrice de groupes de musique insulaires, ouverte à tous les styles.

 

Prix Ulysse

Jean-Marie Blas de Roblès et Jean-Noël Pancrazi
l’ensemble de l’œuvre.
TEXTE DE FRANCOIS MICHEL

Jean-Marie Blas de Roblès et Jean-Noël Pancrazi sont nos deux prix Ulysse pour l’ensemble de l’œuvre, deux romanciers dont le centre de gravité est la Méditerranée occidentale, sans exclusive, tant l’œuvre s’ouvre au monde. Tous deux nés en Algérie, Jean-Noël Pancrazi à l’est, à Sétif, en 1949, Jean-Marie Blas de Roblès en 1954, à l’ouest, à Sidi-Bel-Abbès, leurs patronymes nous ramènent en Corse, dans la Gravona, et dans la Castille espagnole. Tous deux connaissent ensuite la côte méditerranéenne, le premier Perpignan, le second la Camargue, avant d’arriver dans la capitale. Au fil des rencontres et des voyages qui ramènent sans cesse nos deux écrivains aux bords de leur Méditerranée, l’histoire familiale n’est jamais très loin, constituant l’un des terreaux dont se nourrit l’œuvre. De même que Pancrazi avait rendu un vibrant hommage à son père, parti finir ses jours en Corse, dans Long séjour (1998), Blas de Roblès pose un regard tendre, profond et admiratif sur le sien dans son roman Dans l’épaisseur de la chair (2017).
Chez nos deux Ulysse, l’objet du voyage n’est jamais la simple conquête de nouveaux horizons, mais la rencontre des hommes, de leur diversité, de leur identité dans ce qu’elle a à la fois de plus universel et singulier. Le drame humain est au cœur de l’œuvre de Pancrazi, qu’il s’agisse de Haïti et de République Dominicaine où il séjourne avant de publier Les Dollars des sables (2006) et Montecristi (2009), du souvenir de la mort de six petits camarades assassinés dans la montagne pendant la guerre d'Algérie (La Montagne, 2012), de l’évocation de Mady, une sans papiers d'origine malienne, à Paris (Indétectable, 2014). Moins intimiste que son aîné, Blas de Roblès, au fil de séjours qui l’ont conduit du Brésil en Chine, du Tibet au Pérou, du Yémen en Indonésie, navigateur passionné d’archéologie, grand connaisseur de la Lybie, et d’Histoire, trame ses romans de folles aventures, où l’humour, la dérision le disputent à une critique sans concession des idéologies et du pouvoir dans ses dérives, ainsi qu’à une mise en abyme des littératures et des références qui nourrissent son imaginaire, dont L’île du Pont Nemo (2014) est la parfaite illustration.
Tous deux ont obtenu le prix Médicis, Pancrazi en 1990, pour Les Quartiers d'hiver, qui porte l’empreinte des années sida, Blas de Roblès en 2008 pour Là où les tigres sont chez eux, un énorme roman, qui embrasse le monde et ses hommes, ses histoires, son histoire et pose la question des origines. Pancrazi est essentiellement publié par Gallimard, Blas de Roblès par Zulma.

F.-M. Durazzo


Avec le soutien des Chemins de Fer de la Corse

 

Premier roman méditerranéen


Isabelle Mayault  « Une longue nuit mexicaine »,  Gallimard éd.
Née en 1986, journaliste,  écrivain, et éditrice, Isabelle Mayault a vécu à Beyrouth, Alger,  Istanbul et Le Caire, où elle a écrit "Jours Tranquilles au Caire" et a collaboré à une revue littéraire.
La «longue nuit mexicaine» a duré 70 ans pendant lesquels  des milliers de négatifs pris pendant la guerre d’Espagne ont disparu. La «valise mexicaine» passe de mains en mains jusqu'à  Mexico. Le narrateur, héritant de ce trésor, remonte la chaine des passeurs anonymes qui,  de l’Espagne en guerre au Mexique d'aujourd'hui, ont permis qu’il ne soit pas perdu. C’est l’occasion d’évoquer  la guerre d'Espagne, la première guerre où l’image, signée Robert Capa, Gerda Taro ou David Seymour devient plus importante que le texte du reportage. Rappelant les vies aventureuses de ces trois photographes légendaires, Isabelle Mayault nous plonge dans la violence des combats et l'ambiance trouble de l'occupation; elle profite des angles morts de la réalité pour nous offrir des personnages féminins irrésistibles.  

 

Sélection 2019 

Mollusque de Cécilia Castelli éd. Serpent à plumes.

Cécilia Castelli nous embarque dans un récit hilarant et tendre : Le narrateur effondré, grand bâfreur de crabes désormais repenti, enquête sur la transformation en gastéropode de son meilleur ami.

 

Là où les chiens aboient par la queue d’Estelle-Sarah Bulle, éd.  Liana Levi.

 

Le roman retrace les destinées de la famille Ezechiel, par les voix des trois enfants, Antoine, Lucinde et Petit-frère. Ils racontent l’histoire familiale depuis la guerre, l’ascension sociale difficile depuis la case de Morne-Galant, des taudis aux maisons à balcon de Pointe à Pitre.

La Vérité sort de la bouche du cheval de Meryem Alaoui, éd. Gallimard.

Jmiaa, l’héroïne du roman, prostituée au fort caractère et à l’esprit vif, vit seule avec sa fille et tient son journal. Et certes, elle n’a pas la langue dans sa poche pour décrire le monde qui l’entoure…

La théologie du sanglier de Gesuino Nemus, éd. Actes Sud.

Un bandit en cavale est trouvé mort dans un fossé près du village ; l’enquête  est menée parallèlement par les carabiniers et, à sa façon très personnelle, par Don Cossu, jésuite atypique, assisté du fils du mort, Matteo, véritable enfant prodige, et son ami Gesuino, un gamin mutique.





Les expositions


Mare, Arte Mare...

Smoking, pistolet d’or, masque vénitien, robe fourreau, fume-cigarette, agent Q ! Alphabet secret, trench-coat, brume, borsalino, chemise blanche, obscurité, Tanger, Londres, Berlin, Moscou, KGB, MI6, Mata Hari, Markus Wolf, Philippe Rondot, Albert Londres, Eli Cohen, Baden-Powel , Youri Andropov...Prince Malko...Vladimir Poutine...Porte qui grince, bruits de bas, bruits de pas, bruine..., nom de code, verrou qui se ferme, écriture tremblante, main sur la bouche, yeux écarquillés, terreur, serrure, ombre, porche, silhouette, urgence, tic-tac tic-tac, feux éteints, silencieux, martini on the rocks, dry martini, nuit noire, billard, champagne, draps froissés, bruit des glaçons, fuite par les toits, caméra cachée, faux papiers, nouveau visage, vrai faux passeport, Jason Bourne, Numéro 6. Cherchez, cherchez partout et vous trouverez, au travers du collectif orchestré par la Galerie Noir et Blanc avec Pierre Barat, les traces de l’espionite ayant gagné le festival. Traces infimes, gros sabots, Arte Mare accueille avec enthousiasme les Gold Fingers des Beaux-Arts ! Mais heureusement que dans ce monde si particulier de l’art, il est aussi des Bonisseur de la Bath qui, sourire en coin, peignent, graphent, fabriquent et sculptent ces œuvres qui passent de leur monde au nôtre en toute discrétion..., s’accrochent à nos murs et disent de nos choix ce que nous ne savons pas nous même... Attention, les œuvres sont bavardes et les murs ont des oreilles... 
Nadia Galy



Liste des artistes :

Adel Akremy
Anghjulu-Maria Costa
André Casabianca
Andria
Ariane Jurquet
Beatrice Casanova
Bernard Filippi
Camille Guérin
Catali
Chantal Pantanacce
Didier Tolla
Francois Husson
Frederic Damm
Gabriel Diana
Gérard Semidei
Janine Azara
Jean-Claude Pusceddu
Jean-Luc Braccini
Jeannine Battesti
Jean-Paul Veison Marcelli
Joanna Michalska
Julie Pontaut
Letidor
LLULL
Marc-Antoine Paccosi
Marc Leonetti
Marie de Guise
Mario Sabaty
Marie-Françoise Ingels
Michel Houdayer et Santa Simonpietri
Michel Meylemans
Patricia Caselles
Pierre-François Orenga de Gaffori
Philippe Nicolai
Pierre-André Agostini
Pierre Barat
Regis Parriaux
Robert Forns
Rosane de Andrade
Saveriu Luciani
Solange Galazzo
Stephane Castelli
Stephanie Paoli
Sylvie Bracconi
Volkmar Ernst
Yam Myan
Zanni
Zelda Colonna


Pierre Barat, le commissaire de l'exposition, a été reçu en 1953 au concours de l'École Supérieure des Beaux-Arts de Paris, aux Arts Décoratifs de Paris. 1955, Prix du Musée d'Art Moderne de Paris. 1959, Prix de l'Institut de France. Expositions en France et à l'étranger. Musées : Beaubourg Georges Pompidou, Dublin, Tukson.