corse
viastella
Choisir une région

Libraria

Le nouveau magazine littéraire de ViaStella, animé par Marc Biancarelli et ses chroniqueurs, 1 vendredi par mois à 20h45
Logo de l'émission Libraria

Premier numéro de “Libraria”, ce vendredi 22 janvier à 20h45 avec l'écrivain italien Alessandro De Roma

Le credo de "Libraria" : vous donner envie de lire !
Un portrait en images suivi d'une discussion entre Marc Biancarelli, ses chroniqueurs et son invité, pour évoquer la culture au sens large, et plus particuliètrement la littérature.

 

Par Christophe Leuck

Alessandro de Roma est dans "Libraria", ce vendredi 22 janvier à 20h45

Ce nouveau rendez-vous consacré à la littérature s'ouvre sur un portrait documentaire de l'invité issu de la collection "D'une page à l'autre" imaginée par Marc Biancarelli.
Ce film met en lumière le parcours personnel qui mène un individu à épouser une carrière d’auteur, et ce avant qu’il ne soit publié. Est-ce que la condition sociale influe sur le style et le ton des livres ?
Écrit-on de la même manière si l’on grandit dans une banlieue de Paris, ou dans un village isolé de Corse ou de Sardaigne ?
Pour nous imprégner de l'univers de l'écrivain, on retrouve des images des lieux cités dans ses livres, avec des intermèdes esthétiques et sensoriels.

Place ensuite à l'entretien avec l'invité du jour, en compagnie de Marc Biancarelli et de ses chroniqueurs, Pierre Savalli et Fabien Rafalli. 
Discussions de fond, discussions de créations, de société et de territoire, les échanges se déroulent dans un cadre d'exception dans le but de promouvoir la littérature, de découvrir des œuvres et des écrivains et de donner aux téléspectateurs l’envie de lire leurs livres, ou tout simplement l'envie de lire.

L'invité : Alessandro De Roma
C’est à Carbonia, une cité minière inventée par Mussolini et implantée dans le sud-ouest de la Sardaigne qu’Alessandro de Roma a vu le jour en 1970. Diplômé par la suite en philosophie à Cagliari, il enseigne dans différents lycées ou universités (Nuoro, Sanremo, Nice) et s’installe à Turin tout en gardant un pied dans son île natale. 
Parallèlement, il se consacre à une oeuvre d’écrivain et est édité par Il Maistrale en Sardaigne, Bombiani et Einaudi au niveau national, et Gallimard dans les traductions françaises.
À travers différents ouvrages ("Vita e morte di Ludovico Lautner", 2007 ; "La fine dei giorni", 2008 ; "Il primo passo nel bosco", 2008 ; "Quando tutto tace", 2011 et "La mia maledizione", 2014), son rayonnement de romancier est désormais international.

Voir un extrait :

Libraria 1