• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Terra di l'omi

Trois mardis par mois à 20h45, un documentaire sur les liens entre l'homme "méditerranéen" et son environnement naturel, social ou économique.
Logo de l'émission Terra di l'omi

Le problème des incendies en Méditerranée à travers l'exemple grec, ce mardi 7 juin à 20h50 sur ViaStella...

© Copyright Adamis
© Copyright Adamis

"Grèce, du miel et des cendres", un documentaire d’Antoine Lassaigne sur le fléau des incendies en Grèce... La bande-annonce à découvrir dans l'article...

Par Christophe Leuck

"Grèce, du miel et des cendres", mardi 7 juin à 20h50 dans Expressions
Documentaire d’Antoine Lassaigne Depuis les 10 dernières années, la Grèce a enduré les pires incendies du bassin Méditerranéen. Parmi les plus récents, ceux qui se sont déroulés près d’Athènes en 2009, ont révélé l’étendue du problème et secoué la sphère politique. Dans la région du Péloponèse, 3e exportateur mondial d’huile d’olive, 30% des oliviers ont été détruits...

Le changement climatique n’est plus une abstraction.
Dans cette nouvelle saison de la série J’ai vu changer la Terre, des femmes et des hommes, dont le mode de vie est intimement lié à la nature, témoignent de l’urgence de faire évoluer nos comportements pour préserver notre planète. 

Depuis plus de 2 500 ans, le Péloponnèse, au sud de la Grèce, était une terre où l’homme vivait en symbiose avec la nature. Ianis Kosifas, apiculteur et montagnard de la commune de Zacharo, tirait une grande fierté de son miel de forêt. Jusqu’à ce jour d’août 2007 où le paradis est devenu un enfer : plus du quart du Péloponnèse, en proie à un incendie gigantesque et incontrôlable, est parti en fumée. Sous l’influence d’un climat de plus en plus chaud et sec, les collines couvertes de résineux se sont transformées en poudrière. Il a suffi qu’un vent anormalement violent s’en mêle pour que les feux prennent de l’ampleur… Ianis a alors tout perdu. Les centaines de milliers d’abeilles qu’il soignait avec amour ont disparu, la plupart « bouillies » dans la cire fondue.
Aujourd’hui, l’apiculteur, sa femme et ses trois fils relèvent difficilement la tête. Patiemment, Ianis reconstitue son cheptel.
Mais la renaissance sera bien plus longue pour la végétation. On estime qu’il faudra quarante-cinq ans pour goûter de nouveau la fraîcheur des montagnes à l’ombre des grands pins d’Alep. Ianis sait qu’il ne verra jamais ce jour. En attendant, ses abeilles ne butinent plus que fleurs et buissons. Les silhouettes des arbres calcinés se découpent au loin... Mais, à Zacharo, on fête la Pâque orthodoxe, symbole de renaissance. Et d’espoir.
 

SÉRIE DOCUMENTAIRE
DURÉE 5 X 52’
AUTEURS LAURENCE UBRICH ET GILLES CAPELLE
RÉALISATION GILLES CAPELLE
PRODUCTION FRANCE TÉLÉVISIONS / ADAMIS PRODUCTION / PLANÈTE
ANNÉE 2010

Fête de la musique : à Bastia, trois studios de répétitions mis à disposition de groupes amateurs