corse
viastella
Choisir une région

D'umani

Le samedi à 18h25, de villes en villages, Célia Petroni va à la rencontre de ceux qui font vivre la Corse moderne : artistes, artisans, sportifs, acteurs associatifs… 
Logo de l'émission D'umani

D’Umani, un goût de bout du monde

La Corse, un petit paradis, pour ceux qui y sont nés, comme Mika pilote de course et Marien corailleur, ou découvert en cours de route à l'instar de Nina, ancien mannequin. Des parcours différents, unis par la fascination d'une même île. Un goût de bout du monde, à découvrir dans ce nouvel épisode!

Par Celia Petroni

Revoir l'émission

Il y a des parcours de vie intimement liés à des lieux inspirants.

En témoigne celui de Nina, ancien mannequin d'origine russe. Après des études scientifiques, elle a évolué dans l'univers du luxe, fait le tour du monde pour défiler sur les podiums, et s'est aperçu que le vrai luxe était de pouvoir vivre dans un endroit où l'on se sent bien, "chez soi". C'est en Corse qu'elle a trouvé stabilité et pleinitude, où elle pratique et partage les bienfaits du yoga.
 
©Max Chouraki

Mika Pisano, pilote de rallye raid, a participé à plusieurs éditions de la légendaire course du Dakar, en deux ou quatre roues. Après avoir remporté de nombreux titres dont celui de l'Africa Race, il revient aux sources et s'implante sur le territoire ajaccien où il propose des randonnées motorisées dans un cadre nature. Respectueux de l'environnement, il essaye de démonter les idées reçues concernant le sport automobile. Pour lui, c'est une activité qui peut être ludique et respectueuse, la preuve sur le site remarquable du pénitencier de Coti. 
 

Enfin, rencontre avec Marien Poggi, ancien corailleur de la rive Sud du Golfe d'Ajaccio. Il a plongé pendant près de 40 ans à la recherche de l'or rouge de Méditerranée. C'est en 1979 qu'il a commencé son activité, après une carrière de plongeur professionnel à la Comex (compagnie maritime d'expertises, pionnière de l'industrie hyperbare et l'intervention humaine et robotique dans des environnements extrêmes.)
Il aspirait à devenir corailleur depuis l'âge de 16 ans. Il a été témoin de la fragilité des fonds méditerranéens. Pour lui, le corail est "un mystère organique, un trésor vivant, qui éloigne le mauvais sort". 
 

Marien Poggi et Célia Petroni, d’umani