L’épidémie de grippe touche toutes les régions sauf la Corse

© PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP
© PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP

En France métropolitaine, l’épidémie de grippe est désormais généralisée à toutes les régions. Toutes, sauf la Corse, comme l’a annoncé jeudi l'agence sanitaire Santé publique France. Mais au fait, pourquoi ?

Par Anouk Passelac

Dans son bulletin hebdomadaire, l'agence Santé publique France a relevé au rang épidémique toutes les régions de France métropolitaine, excepté la Corse. Concernant la semaine du 18 au 24 décembre, l’île reste en phase pré-épidémique : cela signifie que  le virus a commencé à circuler mais que tous les systèmes de surveillance de l’agence (passages aux urgences pour syndrome grippal, consultations par un médecin généraliste ou par SOS Médecins avec pour motif un syndrome grippal), ne sont pas dans le rouge.

Cette conclusion s’appuie notamment sur le travail du réseau Sentinelles, qui répertorie le nombre de syndromes grippaux vus en consultation de médecine générale. Dans la semaine du 18 au 24 décembre, environ 300 cas ont été répertoriés en Corse, soit 95 cas pour 100 000 habitants. A la même période, la moyenne nationale est de 349 cas pour 100 000 habitants.


« Le fait que la Corse soit la région touchée en dernier par l’épidémie de grippe n’est pas un phénomène inhabituel », indique Sibylle Bernard-Stoecklin, coordinatrice de surveillance de la grippe à l’agence Santé publique France.

L’insularité et la météo retardent le virus


Pour quelles raisons ? « Le caractère insulaire de la Corse cause probablement un retard dans l’arrivée du virus », répond Sibylle Bernard-Stoecklin. Un autre facteur explicatif est la météo : « le virus circule plus facilement avec un temps froid et sec », or le climat corse est plutôt épargné par les températures très basses.

Mais la coordinatrice de surveillance de la grippe prévient : « On peut s’attendre à ce que la Corse passe en phase épidémique très prochainement. » L’insularité et la météo ne suffisent pas à stopper totalement la grippe. Il reste donc primordial de vacciner les personnes à risque : personnes âgées et enfants de moins de 5 ans.

Les gestes pour se protéger de la grippe

L’agence sanitaire Santé publique France rappelle que la vaccination reste la meilleure protection contre la grippe. Mais il existe aussi des gestes simples pour éviter la transmission du virus:

  • se laver fréquemment les mains à l’eau et au savon ou avec une solution hydro-alcoolique,
  • limiter les contacts avec les personnes malades,
  • aérer son logement chaque jour pour en renouveler l’air,
  • porter un masque quand on présente un syndrome grippal.

Sur le même sujet

Tema pêche : découverte des techniques et de l’environnement grâce à un guide professionnel

Les + Lus