Fête de la nature de Pietrosella : " ça nous permet de faire découvrir la biodiversité de l'île"

Publié le Mis à jour le
Écrit par A.A.

Ce dimanche 22 mai s'est tenue la fête de la nature de Pietrosella. Un événement ouvert à tous qui vise à sensibiliser les visiteurs à la biodiversité de l'île et sa préservation. Deux institutions présentes sur le site expliquent leur démarche.

À quelques pas d'un boulodrome et d'une aire de jeux pour enfants, dans la pinède de l'Isolella, la fête de la nature s'anime. Le public commence à investir les allées et un objet attire particulièrement l'attention des plus jeunes.

Au sol, une pataugeoire que Liliane Lambilet, du centre permanent d'initiatives pour l'environnement (CPIE) d'Ajaccio, remplit avec des ballons plein d'eau. Son stand vise à sensibiliser sur les règles de bonne conduite à adopter à la plage.

  • Aire marine éducative de Pietrosella

"Les élèves de la section CM1-CM2 de l'école de Pietrosella ont fait un état des lieux de la plage. Et ils se sont aperçus que les gens faisaient souvent des bêtises sur la plage. Donc ils ont fabriqué un panneau pour rappeler les règles de base comme : 'autour de la poubelle, ce n'est pas la poubelle.'

Là, j'ai caché différentes choses dans les ballons. Le but de l'animation est de déterminer si elles sont nuisibles pour l'environnement et la biodiversité marine, ou pas. Il y a aussi des poissons et des oursins, les participants devront dire s'il est possible ou non de la pêcher, en fonction de la date, mais aussi de leur taille. C'est adressé aux enfants comme aux adultes.

Nous nous occupons de 3 aires marines éducatives et de 3 aires terrestres éducatives. Chaque session réalise un projet et j'espère qu'à terme, nous pourrons mutualiser tous ces projets. Parce que finalement de nombreuses problématiques sont communes à toutes les aires, par exemple les mégots de cigarette et leurs conséquences sur l'environnement."

Si le thème de cette édition 2022 est la mer, l'événement est aussi l'occasion de sensibiliser le grand public à la protection de certaines espèces. Arnaud Lebret est chargé de mission au conservatoire d'espaces naturels corses. Et depuis qu'il a étalé ses plaquettes d'informations sur les oiseaux insulaires, il est très sollicité.

  • Conservatoire d'espaces naturels corses

"Notre stand se concentre sur le milan royal. Nous faisons de la sensibilisation pour la conservation de cette espèce. Nous informons les gens sur sa répartition dans l'île, sur les menaces qu'il rencontre et sur les enjeux. Parce qu'il faut savoir que tout impact sur le milan royal en aussi, par la force des choses, sur les autres.

C'est très bien d'avoir un stand comme celui-ci. Nous faisons beaucoup d'interventions en milieu scolaire, là ça permet d'échanger avec le grand public et forcément touché des personnes qui n'ont pas la démarche spontanée de s'informer sur le sujet. Nous avons des petits dialogues très intéressants.

Mais nous restons prudents, le but n'est pas de les culpabiliser, mais de donner des informations et de permettre à tout le monde de se poser des questions."

Dimanche, la fête de la nature s'est terminée par la projection du film "Réserves marines de Corse" et un échange avec son réalisateur Georges Antoni.