Handicap : l’association Pôle Surdité réclame un interprète en Corse

Publié le Mis à jour le
Écrit par A.A / France 3 Corse ViaStella

L’association Pôle Surdité vient de se créer en Corse. Son objectif et de permettre aux personnes sourdes de gagner en autonomie dans leur quotidien et leurs démarches administratives. Elle réclame notamment l’arrivée d’un interprète dans l’île. 

« L’idéal, c’est que vous lui parliez en face comme ça elle peut bien lire sur vos lèvres », sourit Joséphine. Ce jour-là, elle accompagne son amie Angélique, sourde de naissance, à la boucherie. 



Et si la jeune femme, appareillée, est suivie par un orthophoniste afin de verbaliser au mieux, lorsqu’elle n’est pas accompagnée son interlocuteur ne la comprend pas toujours. Un quotidien qu’Angélique juge difficile. « Parfois, à la maison, j’enlève l’appareil. Je suis soulagée quand je ne l’ai pas », explique-t-elle. 

 

 

Système D

Afin de permettre aux personnes sourdes de gagner en autonomie, l’association Pôle surdité, nouvellement créée en Corse, réclame un interprète dans l’île. Car même si la technologie a permis de faciliter la tâche des sourds, il est notamment possible de joindre un référent en appel vidéo pour des prises de rendez-vous médicaux, le système D est le plus souvent de mise. « On essaye de s’adapter et d’expliquer avec des gestes. S’il y a des problèmes, on essaye d’expliquer en prenant un papier et un stylo ou en montrant des photos », indique Chloé Thomas-Massimi, kinésithérapeute. 

L’association souhaite également organiser des cafés-signes pour que les entendants puissent pratiquer la langue des signes. 





 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité