Haute-Corse : un plan d’action pour se débarrasser des voitures ventouses

En Haute-Corse, le préfet a présenté, vendredi 25 octobre, ses solutions pour se débarrasser des voitures ventouses. / © FTVIASTELLA
En Haute-Corse, le préfet a présenté, vendredi 25 octobre, ses solutions pour se débarrasser des voitures ventouses. / © FTVIASTELLA

En Haute-Corse, le préfet a présenté, vendredi 25 octobre, ses solutions pour se débarrasser des voitures ventouses. À Ajaccio, la communauté d'agglomération a de son côté déjà lancé un plan d'attaque. La cité impériale compte près de 500 véhicules de ce type.

Par France 3 Corse ViaStella

Des voitures stationnant indéfiniment sur des emplacements gratuits. Le phénomène des voitures ventouses est une véritable plaie pour les automobilistes ajacciens. 

Un acte qui peut pourtant coûter cher aux propriétaires de ces véhicules. Passé 7 jours de stationnement, même sur une place gratuite, l'amende oscille entre 35 et 150 euros. Le propriétaire, dispose alors de deux semaines pour retirer son véhicule avant un envoi en fourrière et des sommes pouvant atteindre 500 euros
 
Haute-Corse : un plan d’action pour se débarrasser des voitures ventouses
Intervenants - François Ravier , Préfet de Haute-Corse. Equipe - Laura Brunet ; Morgane Bona ; Dominique Lameta.


Au bout d'un mois, si le propriétaire ne s'est toujours pas manifesté, le véhicule est alors envoyé à la casse.
 

« Cela incite à des actes gratuits d’incendie »


Pour lutter contre ce fléau, une opération est en cours en Haute-Corse. Objectif : retirer les 200 voitures épaves comptabilisées sur le département. 

La plupart du temps en panne, elles servent de garage aux propriétaires, avant d'être incendiés pour éviter tous frais liés à leur destruction. « Ces véhicules ventouses incitent à des actes gratuits d’incendie. Cette opération vise aussi à améliorer le cadre de vie quartier après quartier dans cette ville », soutient François Ravier, préfet de Haute-Corse. 

Le plan va se poursuivre durant les semaines à venir. D'ici 4 à 5 mois, tous les véhicules devraient être retirés en Haute-Corse.


 

Sur le même sujet

Les + Lus