• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

De 300 à 500 euros par an d'aide pour les habitants d'Antisanti qui travaillent hors de la commune

C'est une mesure inédite en France. La commune d'Antisanti donnera chaque année entre 300 et 500 euros à ses administrés qui effectuent de longs trajets pour leur travail. Un moyen original de lutter contre l'exode rural...

Par Sébastien Bonifay

De 300 à 5oo euros par an, selon que l'on vit dans les hameaux de la plaine ou au village d'Antisanti.

C'est la somme que recevront désormais les habitants de la commune.

L'annonce vient d'être faite par le maire, Anthony Alessandrini. 

Le but, compenser les frais induits par les déplacements. 
 


L'idée, convaincre ceux qui travaillent hors des limites de la commune de continuer d'y résider.

Un moyen inédit de lutter contre la désertification des villages au profit des grands centres urbains. 

Inédit, parce que cette mesure est une première en France. 

Désormais, celles et ceux qui travaillent dans les environs, Aleria, Ghisonaccia ou Corte, comme c'est souvent le cas, verront une partie des frais liés au carburant pris en charge. 

Sur le même sujet

Il y a 30 ans, les Corses obtenaient la prime d'insularité

Les + Lus