• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Affaire Orsini/Aiello à l'Université de Corse: le tribunal rejette le pourvoi en cassation

Université de Corse / © DR
Université de Corse / © DR

En janvier 2014, Antoine Aiello, alors président de l'Université de Corse, avait déposé plainte pour diffamation contre Antoine Orsini, candidat à sa succession. Samedi 8 mars, l'Université a annoncé que la Cour avait rejeté le pourvoi en cassation, confirmant la condamnation d'Antoine Orsini. 

Par France 3 Corse ViaStella

Dans un communiqué, l’Università di Corsica annonce que la Cour de Cassation a rejeté "le pourvoi introduit par Monsieur Antoine Orsini contre l’arrêt de la Cour d’Appel de Bastia rendu le 19 décembre 2012 et fixe à 2000 euros d’amende la somme au titre des frais exposés devant la Cour.

"Cette décision donne un caractère définitif à l’arrêt rendu qui condamnait Monsieur Orsini pour diffamation à l’égard de Monsieur Antoine Aiello, Président de l’Università di Corsica en exercice au moment des faits".  L’Università di Corsica s'est dite satisfaite de cette décision. 

Une affaire qui débute en 2011 :


Les élections à la présidence de l’Università di Corsicade de 2011 avait pris un tour judiciaire lorsqu' Antoine Orsini avait évoqué des méthodes de management tendues et des conséquences graves auprès des employés de l'Université. Des propos relevés le 22 décembre 2011 dans les colonnes du journal 24 Ore.

Le président en exercice, Antoine Aiello, avait alors porté plainte pour diffamation. Le 26 juin 2012, en première instance, Antoine Orsini avait été condamné à verser 1000 euros à Antoine Aiello au titre de dommages et intérêts, ainsi que 1500 euros au titre de l'article 475-1 du code pénal. 

Le 19 décembre 2012, la cour d’appel de Bastia avait confirmé le jugement du Tribunal de Bastia, déclarant Antoine Orsini une nouvelle fois coupable de diffamation publique envers un fonctionnaire.

La cour d'appel avait aggravé la sanction, en portant à 2.000 euros la somme qui devait être réglée à l'ancien président de l'université. Antoine Orsini avait par la suite décidé de se pourvoir en cassation.

A lire aussi

Sur le même sujet

Fête de la musique : à Bastia, trois studios de répétitions mis à disposition de groupes amateurs

Les + Lus