Agnès Buzyn détaille quinze mesures pour les Ehpad et l'aide à domicile

Agnès Buzyn, la ministre des Solidarités et de la Santé. / © Eric FEFERBERG / AFP
Agnès Buzyn, la ministre des Solidarités et de la Santé. / © Eric FEFERBERG / AFP

Astreintes de nuit, télémédecine, recrutements, prévention: Agnès Buzyn a détaillé mercredi des mesures pour "mieux prendre en charge la dépendance", en réponse à la crise dans les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad).

Par France 3 Corse ViaStella avec AFP

Très attendue après deux journées de mobilisation inédite en début d'année dans les Ehpad et les services d'aide à domicile, Agnès Buzyn a détaillé mercredi sa "feuille de route" pour améliorer la qualité de vie des personnes âgées et anticiper la perte d'autonomie.

La Corse compte vingt-huit Ehpad (quatorze en Corse du Sud et quatorze en Haute-Corse) et six services de soins infirmiers à domicile (SSIAD).

Agnès Buzyn détaille quinze mesures pour les Ehpad et l'aide à domicile
Intervenants - Renée Balbi, directrice d'Ehpad, Christine Gamonet , directrice d'Ehpad, Josette Risterucci, secrétaire CGT Santé. Equipe - Emilie Arraudeau, Frédéric Roche

Quinze mesures pour améliorer les soins

Parmi la quinzaine de mesures annoncées, dont le coût global n'a pas été chiffré, beaucoup d'actions visent à "améliorer la qualité des soins et des accompagnements en établissement".

Pour renforcer la présence médicale de nuit et réduire "les hospitalisations d'urgences évitables", une "astreinte d'infirmières", mutualisées entre plusieurs établissements, sera généralisée. Déjà votée dans la loi de financement de la Sécurité sociale 2018 et dotée de 10 millions d'euros, cette mesure sera sanctuarisée en 2019 et 2020.

Dans le même esprit, la ministre a souhaité le développement de l'hospitalisation à domicile, y compris en Ehpad, et la création de 1.000 places en Ehpad, facturées au prix de l'hôpital, pour raccourcir les séjours et préparer le retour à domicile.

Senior : Ces retraités qui choisissent le maintien à domicile
Replay - 25/04/2018


7.573 Ehpad répartis sur le territoire

La télémédecine devra aussi être généralisée d'ici à 2022, une mesure chiffrée à 40 millions d'euros sur cinq ans.

Un plan d'investissement de 100 millions d'euros est prévu pour "moderniser" les établissements les plus anciens. Pour les personnels, les actions pour améliorer la qualité de vie au travail seront multipliées.

Le gouvernement avait annoncé 50 millions d'euros pour les Ehpad en difficulté, une "broutille" pour les représentants des personnels.

Côté "dépendance", une enveloppe de 47 millions d'euros permettra de compenser les pertes de certains Ehpad pour 2018 et 2019.

Côté "soins", la convergence sera accélérée sur cinq ans au lieu de sept, en apportant "143 millions d'euros supplémentaires" aux 217 millions déjà prévus pour la période et ainsi "favoriser des recrutements" de soignants.

Une somme à rapporter aux 7.573 Ehpad répartis sur le territoire, qui comptaient fin 2017 608.000 résidents et 400.000 employés.

Senior : comment fonctionne un Ehpad ?
Replay - 24/04/2018


100 millions pour l'aide à domicile

Reste que la majorité des personnes vieillisse à leur domicile et près de 750.000 bénéficient d'un service d'aide et d'accompagnement chez elles.

Cent millions d'euros seront destinés à "développer et rendre accessible l'aide à domicile", a ajouté Mme Buzyn.

D'ici à 2050, la France comptera près de 5 millions de personnes de plus 85 ans, contre 1,5 aujourd'hui.

Aller plus loin: revoir notre série de reportages consacrée à la génération senior

A lire aussi

Sur le même sujet

La fille

Les + Lus