• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Apprentissage - La voie royale de l'alternance en Corse

Apprentissage - La voie royale de l'alternance en Corse / © FTVIASTELLA
Apprentissage - La voie royale de l'alternance en Corse / © FTVIASTELLA

80% des jeunes de 16-25 ans qui ont fait le choix de l'apprentissage trouvent un emploi à la sortie de leur formation en alternance. Que ce soit par l'intermédiaire du Centre de Formation des Apprentis ou de l'Université de Corse, l'offre est large et les débouchés nombreux.

Par GB / France 3 Corse ViaStella

C'est sous l'oeil attentif de son formateur que Morgane dresse ses assiettes. Après un essai dans la vente la jeune femme s'est tournée vers sa passion : la cuisine. Pour cela, elle a choisi la voie de l'alternance au centre de formation en apprentissage d'Ajaccio.

L'offre de formation en alternance couvre huit secteurs d'activités, dont la cuisine mais aussi la santé ou la coiffure. Des parcours dont la durée varie entre 2 et 3 ans selon qu'il s'agisse d'un bac pro, d'un contrat d'aptitude professionnel ou encore d'un brevet de technicien supérieur.

En moyenne les alternants du CFA passent une semaine par mois à l'école. Le reste du temps est consacré à la pratique professionnelle d'où l'importance de cibler une bonne entreprise.

A l'issu du cursus 80% des élèves trouveraient un emploi. Même statistique du côté de l'alternance universitaire. A Corte, on propose une quarantaine de formations.

Aujourd'hui, on estime à 405 000 le nombre d'alternants en France. Muriel Pénicaud, la ministre du travail, souhaite allez plus loin, en facilitant l'accès à ces formations. Son projet de loi "Pour la liberté de choisir son avenir professionnel", devrait être débattu devant l'Assemblée Nationale le mois prochain. 

Intervenants - Morgane Tedde, apprentie CFA de Corse de Sud; Emmanuel Lojou, formateur au CFA Corse du Sud; Serena Luciani, responsable scolarité au CFA Corse du Sud; Damien Casanova, étudiant licence pro à l'université de Corse; Didier Pierre Agostini, président d'une start up. Equipe - Stella Rossi, Jennifer Cappai-Squarcini. 


Sur le même sujet

Canicule : la Corse maintenue en vigilance orange jusqu’au 2 juillet

Les + Lus