• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Art : Monique Yenco Fusella, peintre passionnée

© Monique Yenco Fusella
© Monique Yenco Fusella

La peintre Monique Yenco Fusella exposait en juillet ses toiles au centre culturel communal de l'Ile-Rousse, et organise bientôt la 7e édition des "rencontres d'artistes" au parc Galéa. Elle qui peint depuis son enfance ressent un "vrai bonheur" à partager son art avec le public.

Par Axelle Bouschon

L'artiste bastiaise Monique Yenco Fusella est une autodidacte passionnée.

Elle organisait la semaine dernière une exposition au centre culturel communal de l'Ile-Rousse.

Les visiteurs ont pu y admirer 77 de ses oeuvres, dont une quarantaine encore jamais exposées.

Des oeuvres hautes en couleurs qui mèlent au réalisme des paysages de la Corse, une de ses sources d'inspiration, une part d'imaginaire de la peintre. 
 

Entretien avec l'artiste Monique Yenco Fusella 

 
© Monique Yenco Fusella
© Monique Yenco Fusella



Depuis quand peignez-vous ?

Monique Yenco Fusella : La peinture, c’est une passion pour moi depuis que je suis très jeune. Ma première toile,  je l’ai faite quand j’avais 14 ans.

Au début, j’ai commencé avec de l’huile, puis je suis arrivée à l’acrylique, pour finalement revenir à l’huile. Et depuis 20 ans, je n’en bouge plus.


Comment décririez-vous votre art ?

MYC : Je fais de la peinture figurative. J’observe ce qui est autour de moi et puis je le retransmets dans mes toiles.

Mais c’est de la figuration libre : il y a beaucoup d’imaginaire dans mes toiles. Les personnages de mes tableaux, par exemple, naissent sur mes pinceaux, ils ne sont pas tirés de la réalité.

Et j'essaie toujours de mettre beaucoup de couleur dans mes tableaux. Je mets tout mon cœur dans chacune de mes œuvres, et toutes sont uniques.
 


Comment s’est déroulée votre récente exposition au Centre Culturel Communal de l’Ile-Rousse ?

MYC : Très bien ! On a eu beaucoup de monde, environ 150 personnes le soir du vernissage, le 24 juillet, et au moins autant tous les jours de l’exposition [ndlr : qui s’est déroulée du 20 au 26 juillet].

J’étais sur place de 9h à 22h, c’était épuisant mais beaucoup de bonheur.

Un artiste, quand il peint, il est tout seul. Alors pouvoir montrer mes œuvres, et connaitre le ressenti du public, c’est en quelque sorte une finalité dans ma création.

Et j’ai eu de très bon retours, d’un public de tous les âges, même des très jeunes ! Je pense qu’ils ont senti tout le travail que j’ai mis dedans. C’est une reconnaissance qui me touche énormément.
 
Les visiteurs était nombreux le soir du vernissage de l'exposition, le 24 juillet 2019 / © Monique Yenco Fusella
Les visiteurs était nombreux le soir du vernissage de l'exposition, le 24 juillet 2019 / © Monique Yenco Fusella


C’est la cinquième année de suite que vous y exposez vos œuvres. Qu’est-ce-qui vous plait tant là-bas ?

MYC : La salle d’exposition est magnifique.

Quand j’y suis, j’ai l’Ile-Rousse juste en face de moi, c’est comme avoir un tableau vivant devant moi tous les jours.

La mairie est très réceptive à mon art, le maire été d’ailleurs présent pour la soirée du vernissage. En plus, comme l’exposition est ouverte en continu du matin au soir, les visiteurs sont nombreux, parfois même des étrangers.

Pour moi, le seul défaut, c’est que l’exposition était trop courte. Six jours, pour tant de travail, ça ne parait presque pas assez…
 
Monique Yenco Fusella et M. Jean-Joseph Allegrini-Simonetti, maire de l'Ile-Rousse, pour le vernissage de l'exposition / © Monique Yenco Fusella
Monique Yenco Fusella et M. Jean-Joseph Allegrini-Simonetti, maire de l'Ile-Rousse, pour le vernissage de l'exposition / © Monique Yenco Fusella


 Vous organisez bientôt une rencontre d’artistes au parc Galéa, à Taglio-Isolaccio.

MYC : Oui, ce sera la 7e édition. Nous serons 8 participants en tout cette année.

Je choisis chaque année les artistes qui prennent part à ces rencontres, en fonction de leur univers artistique, et de la sensibilité que j’éprouve face à leurs œuvres aussi.

Il faut qu’il y ait une harmonie entre les différents univers des artistes.

Les styles ne sont pas les mêmes : il y a aura de l’abstrait, du figuratif, de la sculpture… mais tous s’harmonisent les uns avec les autres. C’est un point important pour moi.


-> La 7e édition des « rencontres d’artistes » prendra place au parc Galéa, à Taglio-Isolaccio (Haute-Corse) du 2 août au 20 septembre prochain. Le vernissage est organisé le 2 août à 18h30.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Tourisme : découvrir la Corse grâce au wwoofing 

Les + Lus