L'Assemblée prolonge le crédit d'impôt pour l'agriculture bio

Trois ans de plus: l'Assemblée nationale a prolongé le crédit d'impôt pour l'agriculture biologique, jusqu'en 2020, par un amendement du rapporteur général du budget, Joël Giraud, voté dans la nuit de jeudi à vendredi dans le projet de loi de finances 2018.

Par France 3 Corse ViaStella avec AFP

Ce crédit d'impôt bénéficie aux entreprises agricoles dont 40% au moins des recettes proviennent d'activités agricoles relevant du mode de production biologique.

En Corse, la filière du bio rassemble un peu plus de 200 producteurs pour 10 000 hectares de culture. L'île est la cinquième région au classement de l'agriculture biologique et concerne l'ensemble des productions agricoles, végétales ou animales.

Vu le besoin de développement du secteur devant une demande croissante des consommateurs, le montant a aussi été augmenté, de 2.500 euros à 3.500 euros pour les années 2018 à 2020, via l'amendement adopté.

Les entreprises bénéficiant d'une aide à la conversion ou au maintien de l'agriculture biologique conserveront la possibilité de la cumuler avec le crédit d'impôt, sous réserve que le cumul n'excède pas 4.000 euros.

En un demi-siècle siècle, le bio est passé d’une position anecdotique à un modèle de société.

En France, la demande des consommateurs bondit de 10% par an depuis 2011. Les ventes des produits biologiques se chiffrent à 5 milliards d'euros sur le marché français. 100 000 emplois ont été créés.

Aller plus loin, revoir l'émission Eccu'numia - L’agriculture bio en Corse 

A lire aussi

Sur le même sujet

Territoriales : pas d'alliance à droite pour le second tour

Près de chez vous

Les + Lus