Bastia : un appareil associant scintigraphie et scanner pour lutter plus efficacement contre le cancer 

La clinique Maymard, à Bastia, s’est doté d'un nouvel appareil associant scintigraphie et scanner. / © Typhaine Urtizverea / FTVIASTELLA
La clinique Maymard, à Bastia, s’est doté d'un nouvel appareil associant scintigraphie et scanner. / © Typhaine Urtizverea / FTVIASTELLA

Un équipement médical pour un meilleur diagnostic à la clinique Maymard à Bastia. L'établissement s’est doté d'un nouvel appareil associant scintigraphie et scanner. Il permet notamment de détecter des cancers.

Par France 3 Corse ViaStella

Une machine qui révolutionne la lutte contre le cancer. Le groupe qui dirige la clinique Maymard à Bastia y a investi plus d’un million d’euros

« Jusqu’ici, on avait une gamma caméra, mais elle n’était pas couplée au scanner. On avait beaucoup moins de précision dans nos images et dans notre diagnostic. Donc des patients étaient envoyés sur le continent, maintenant, on va pouvoir faire des examens qui jusque-là n’étaient pas faits sur la Haute-Corse », explique docteur Jean-Jacques Le Jeune, médecin responsable de la médecine nucléaire à la clinique Maymard.
 
© Typhaine Urtizverea / FTVIASTELLA
© Typhaine Urtizverea / FTVIASTELLA
 

PET scanner

Certains professionnels souhaiteraient aller plus loin. C’est notamment le cas du docteur Ahmed Frikha, oncologue médical à la clinique Maymard. S’il estime qu’actuellement la Corse possède de « bonnes ressources pour exercer l’oncologie dans de bonnes conditions », il espère aussi l’installation de PET scanner à Bastia comme à Ajaccio. Un outil qui, selon lui, permettrait « d’aider dans le diagnostic et l’évaluation thérapeutique. »

 
Bastia : un appareil associant scintigraphie et scanner pour lutter plus efficacement contre le cancer 
Intervenants - Dr Jean-Jacques Le Jeune, Médecin responsable de la médecine nucléaire à la clinique Maymard ; Urbain Del Castillo, Habitant de Vescovatu, patient de la clinique Maymard ; Dr Ahmed Frikha, Oncologue médical à la clinique Maymard. Equipe - Pierre Nicolas ; Typhaine Urtizverea ; Wendy Martini.


Ainsi, le PET scanner permettrait à 90 % des Corses d’être soignés sur l’île sans avoir à partir sur le continent. Mais l’investissement est important pour 340.000 habitants

Le ministère de la Santé doit trancher dans les mois qui viennent pour Ajaccio comme pour Bastia. 


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus