• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Bastia : le STC dénonce la gestion de la direction de l'office public de l'habitat, qui gère les HLM

Bois pourris, plafonds qui s'effritent, eau qui s'infiltre : l'état des logements de certains locataires s'est dégradé après le passage d'une entreprise extérieure mandatée par l'office public de l'habitat. / © France 3 Corse
Bois pourris, plafonds qui s'effritent, eau qui s'infiltre : l'état des logements de certains locataires s'est dégradé après le passage d'une entreprise extérieure mandatée par l'office public de l'habitat. / © France 3 Corse

Ce mercredi matin, à Bastia, une trentaine d'agents du Syndicat des travailleurs corses ont manifesté devant l'office public de l'habitat. Leurs griefs sont aussi nombreux que variés : opacité de la gouvernance, dégradation, non-remise en état des logements et existence de logements vacants.

Par France 3 Corse

Devant l'office public de l'habitat à Bastia, qui gère les HLM, le Syndicat des travailleurs corses (STC) dénonce depuis 48h la gestion de la direction et en particulier la coûteuse externalisation de certaines prestations.

"Ce qu'on sait, c'est qu'aujourd'hui, une régie est censée remettre en état les logements. Mais on ne lui fait plus faire ce travail là. On appelle des entreprises extérieures, ce qui coûte de l'argent public. Et on s'aperçoit aussi que les salariés de la régie sont obligés de repasser derrière parce qu'il y a des malfaçons et ce n'est pas acceptable" explique Dominique Biaggi, secrétaire national du STC en Corse.

"On ne peut plus vivre ​comme ça"

Bois pourris, plafonds qui s'effritent, eau qui s'infiltre : l'état des logements de certains locataires s'est dégradé après le passage d'une entreprise extérieure mandatée par l'office public de l'habitat. 

"Depuis qu'ils ont refait l'étanchéité du toit, il pleut encore plus dans l'appartement. On le signale aux HLM depuis deux ans mais ils répondent que tout est bon. On ne peut plus vivre comme ça" indique Marie-Angèle Mori, locataire de l'Office depuis 5 ans.

50 appartements flambants neufs

Le STC dénonce également l'existence de logements vacants. Selon le syndicat, sur les 2919 logements gérés par l'office, certains seraient vides dont 50 appartements flambants neufs. La direction a retorqué que ces logements n'étaient pas vacants et qu'ils seront livrés à la fin de l'année.

hlm

 

Corse : il sera bientôt possible de payer ses impôts dans un bureau de tabac

Les + Lus