• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Présidentielle : À Bastia, le quartier Lupino-Montesoro regarde l'élection avec désabusement

La présidentielle vue des quartiers sud de Bastia
Intervenants : Pascale Pietri, habitant de Lupinu ; Lucien Coste, retraité ; Marie Giannini, habitante de Montesoro ; Cédric Buldo, président de l’association des commerçants de Saint-Exupéry de Lupinu, Danielle Mattei, directrice de l’association Alpha de Lupinu. - France 3 Corse ViaStella - Reportage : Pierre Nicolas et Daniel Bansard. Montage : Anne-Laure Louche.

À quelques semaines des présidentielles, prenons la température dans les quartiers périphériques des villes corses. Dans le sud de Bastia, à Lupino-Montesoro, certains habitants paraissent désabusés. Au premier tour en 2012, un tiers d'entre eux avait glissé un bulletin Marine Le Pen dans l'urne.

Par France 3 Corse ViaStella

À Lupino-Montesoro, quartier sud de Bastia, beaucoup d’habitants déclarent se désintéresser de cette élection. D’autres avouent sans ambages vouloir ruer dans les brancards, ou attendent les résultats sans trop y croire. À l'image de Pascale, qui pour la première fois depuis quarante ans, n'ira pas glisser de bulletin dans l'urne. Lucien se déplacera, lui, le 23 avril : « pour éliminer la mauvaise finance,» il choisit en priorité Marine Le Pen.

Des électeurs indécis

Pour Cédric Buldo, gérant d’un traiteur asiatique, la priorité doit être mise sur l’entreprenariat et l’emploi. La balance penche pour lui vers les candidats de droite. « Si Fillon va tout le temps dans ce sens-là, pourquoi pas, on verra… Au niveau économique, c’est ce qui m’intéresse, concède le restaurateur. Ce qui serait logique, ce serait d’alléger les charges sociales et donner plus de pouvoir d’achat aux employés ».

Le cœur de Danielle Mattei, membre d’une association de quartier, penche davantage à gauche. « Je pense que les politiques nationaux sont tellement éloignés de la réalité du terrain malgré leur bonne volonté, je ne suis pas sûre que bon nombre de discours soient appliqués, » confie-t-elle.

L'élection de 2012 comme référence



Lors des présidentielles de 2012, les électeurs des onze bureaux de vote du quartier Lupino-Motesoro avait clairement privilégié Marine Le Pen au premier tour. La candidate du Front National y avait récolté près de 33% des voix, contre 27% pour François Hollande et 19% pour Nicolas Sarkozy. 6 559 électeurs s'étaient alors déplacés.

Sans être, et de loin, la banlieue la plus déshéritée de Bastia, Lupino-Montesoro regarde cette élection présidentielle avec un désabusement parfois inquiétant.

Méthodes de calcul

Les chiffres utilisés pour l'infographie proviennent du site du ministère de l'Intérieur, consultables en libre accès. Les bureaux utilisés sont ceux qui concernaient le quartier en 2012 (ils ont évolué depuis), à savoir les bureaux n°16 à 26.
Les pourcentages calculés sont, eux aussi, consultables en libre accès.

Sur le même sujet

Question/Réponse : Eric Leoni, professeur à l'université de Corse

Les + Lus