Bastia : un service de portage de repas pour les personnes en difficulté

La ville de Bastia vient de mettre en place un service de portage de repas pour celles et ceux qui ont de faibles revenus et notamment les anciens et les personnes handicapées. Un service complémentaire à celui déjà proposé par des associations.

Par France 3 Corse ViaStella

À 86 ans, Élise vit seule chez elle à Bastia. Handicapée par des problèmes de vue, elle ne peut plus cuisiner.

C'est Sylviane, qui chaque matin lui porte son repas à domicile. Sans cette aide, elle aurait dû quitter son logement. « Je ne peux plus faire mes courses, sortir toute seule. Là ça a été quelque chose de bien. C’est un rayon de soleil que tous les matins elle m’amène un peu », livre Élise.

Seule condition pour bénéficier de cette aide : avoir des revenus inférieurs à 1 000 euros pour une personne seule et 1 270 euros pour un couple. La livraison du repas, c'est aussi un moyen de s'assurer de la bonne santé de la personne.

Bastia : une distribution de repas pour les personnes en difficultés
Intervenants : Elise De Lucia Bénéficiaire du portage de repas à domicile ; Sylviane Roux Agent social ; Serge Linale Maire-Adjoint à la ville de Bastia en charge de la cohésion sociale. Reportage : NANNINI Pierrick ; GIUGLIANO Christian ; KINANY Ramsey.


Repas équilibré à prix modeste


Le centre communal d'action sociale de Bastia qui est à l'initiative de ce projet. L'objectif : faire bénéficier les personnes âgées ou handicapées d'un repas équilibré à prix modeste, entre quatre et cinq euros.

La mairie de Bastia a érigé en priorité l'action sociale. À travers ce dispositif, elle y consacre un budget de 60 000 euros. « Notre démarche est de proposer ce service, au milieu d’un tas de services lié au social. Et bien sûr d’évaluer ces actions et de voir leurs impacts sur la population et sur l’évolution des problèmes sociaux », explique Serge Linale, maire-adjoint à la ville de Bastia en charge de la cohésion sociale.

C'est la cuisine centrale de la ville qui prépare ces repas. Des plats équilibrés conçus par une diététicienne. Pour l'heure, 15 repas par jour sont servis et l’opération devrait se pérenniser.


Sur le même sujet

Assemblée nationale : La question de l’autonomie éludée

Près de chez vous

Les + Lus