Dernière session au conseil départemental de la Haute-Corse

Ultime session au Conseil Départemental de la Haute-Corse avant la disparition de l'institution. Quelques semaines après leurs homologues de Corse-du-Sud les élus se sont réunis une dernière fois ce vendredi après-midi. Une session emprunte d'une certaine émotion.

Par France 3 Corse ViaStella

C'est un François Orlandi empreint de nostalgie qui quitte son bureau ce vendredi. Dans quelques instants il présidera la dernière session du conseil départemental de la Haute-Corse. « Il y a forcément un pincement au cœur de quitter une institution dans laquelle on a œuvré avec l’ensemble de nos équipes depuis un certain nombre d’années. Avec le sentiment d’avoir réalisé pour notre département un travail dans des conditions souvent difficiles mais en tout cas toujours engagé », livre-t-il.

Dernier session au Conseil départemental de la Haute-Corse
Intervenants : François Orlandi Président du Conseil départemental de Haute-Corse ; Claudy Olmeta Conseiller départemental Biguglia Nebbiu - Maire de Saint-Florent ; Marie-Hélène Djivas Directrice Générale des Services (DGS). Reportage : NANNINI Pierrick ; BANSARD Daniel ; KINANY Ramsey.


C'est avec beaucoup d'émotion que se sont retrouvés les élus et le personnel pour l'ultime séance du conseil départemental de Haute-Corse. À cette occasion, François Orlandi a convié tous les conseillers généraux depuis 1975.

Présent aujourd'hui, Jean Baggioni était de la première assemblée départementale. Élu lui depuis 1992, Claudy Olmeta a connu les cinq présidents de l'institution. Tout comme Jean Baggioni, il regrette les débats musclés d'antan. « J’ai connu des joutes oratoires très fortes, mais beaucoup par le passé qu’actuellement », indique-t-il.

« Il y a des inquiétudes »


Cette ultime séance s'est déroulée devant une assistance nombreuse. Une assistance où figuraient des agents du conseil départemental, toujours dans l'incertitude à quelques jours de la fusion effective.

« Si je me fais le porte-parole de mes collègues oui je pense qu’il y a des inquiétudes comme tout changement génère des inquiétudes. On a beaucoup entendu parler d’harmonisation des statuts, de conditions de travail et de réponses qui ne sont pas encore apportées. Je pense que les représentants des organisations syndicales et l’ensemble des agents seront très attentifs aux propositions du nouvel exécutif », explique Marie-Hélène Djivas, directrice Générale des Services.

La salle des délibérations ne restera pas vide longtemps. Elle devrait accueillir dans les prochains mois les élus de la chambre des territoires.


A lire aussi

Sur le même sujet

Trois hommes renvoyés aux assises pour l’assassinat d’Antoine Sollacaro

Les + Lus