Femme séquestrée et violée à Porri : Thomas Perreux, complice, condamné à 5 ans de prison 

© France 3 Corse
© France 3 Corse

Thomas Perreux a été condamné à 5 ans de prison par le tribunal correctionnel de Bastia, le 19 novembre, pour complicité d’enlèvement et de séquestration d’une jeune femme en avril 2018. Une séquestration lors de laquelle la victime a été violée par un de ses ex-compagnons. 

Par A.A / France 3 Corse ViaStella

Le tribunal correctionnel de Bastia a condamné, mardi 19 novembre, Thomas Perreux à 5 ans de prison pour complicité d’enlèvement et de séquestration d’une jeune femme d'origine roumaine en avril 2018. Une condamnation assortie d’une demande de maintien en détention. 

Une satisfaction pour maître Francesca Seatelli, avocate de la jeune femme. « Elle était venue rechercher la reconnaissance du statut de victime. Elle cherche à pouvoir se reconstruire et pouvoir se sentir en sécurité. C’est une peine qui est de nature à la rassurer », indique-t-elle. 

Quelques heures plus tôt, lors de sa prise de parole, c’est une jeune femme meurtrie qui se présente à la barre. Elle y évoque, notamment, sa peur des hommes. Puis son avocate revient sur son calvaire. 
 

Aucun regret exprimé


Ce calvaire se déroule le 21 avril 2018 dans une maison de Porri, louée quelques jours auparavant par Arnaud Le Hebel et son ami Thomas Perreux. La victime y est retenue contre son gré, violentée et violée. 

 


Le tribunal n’a pas jugé son ravisseur, Arnaud Le Hebel, qui s’est suicidé lors de l’assaut de la gendarmerie pour libérer la jeune femme, mais son complice, Thomas Perreux.

Lors de l’audience, l’accusation présente l’homme comme un complice conscient du drame qui allait se nouer. Un drame qu’il aurait pu éviter en prévenant la police. Le prévenu, lui, apparaît embrouillé dans ses explications et n’exprime aucun regret. 


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus