François Tatti veut retourner aux urnes et refuse de demissionner de la CAB

Publié le Mis à jour le

Le chjami è rispondi entre Gilles Simeoni et François Tatti se poursuit. Ce dernier lui répond dans un communiqué et lui demande à son tour de démissionner.

La valse des communiqués continue. François Tatti répond au maire de Bastia dans un courrier de deux pages à l'entête de la communauté d'agglomération de Bastia. 

"C'est vous qui prenez la responsabilité de rompre le contrat de mandature" explique le président de la CAB qui refuse de démissionner comme le lui demandent 4 des 5 maires de l'agglomération. Il se dit prêt à le faire si Gilles Simeoni fait de même et qu'un retour aux urnes a lieu. 

Il se justifie longuement sur les considérations budgétaires notamment (voir courrier dans son intégralité). 

Il semble difficile pour le président de la CAB d'assumer une paralysie de l'institution où il est mis en minorité. Les maires signataires représentent en effet 24 conseillers sur les 40 que compte le conseil communautaire. 

Un blocage lors du budget prévu mi-avril pourrait mettre l'institution en difficulté avec une gestion confiée à la Chambre Régionale des Comptes. Tout cela devrait sans doute faire réfléchir François Tatti et ses soutiens du MCD qui ont deux choix lâcher la présidence ou tenter de rester à la tête d'une agglomération sans majorité de gestion.  

Des questions abordées par Gilles Simeoni dans un entretien diffusé dans le Corsica Sera ce mercredi soir

>> Lire le communiqué intégral 

Réponse de François Tatti