• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Ligue 1 - Bastia domine sans gagner contre Dijon

29/10/16 / Ligue 1 - Bastia domine sans gagner contre Dijon / © PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
29/10/16 / Ligue 1 - Bastia domine sans gagner contre Dijon / © PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP

Bastia n'a pas concrétisé sa nette domination contre Dijon (0-0), butant sans cesse sur un Baptiste Reynet en grande forme, et prend un point qui ne fait pas ses affaires, samedi lors de la 11e journée de Ligue 1.

Par France 3 Corse ViaStella avec AFP

En enchaînant un 4e match sans victoire en Championnat, les Corses restent englués à la 14e place, avec un maigre matelas d'un point d'avance sur le barragiste, Caen.

Les Dijonnais, eux, se satisferont du résultat. Douzièmes, ils gardent leur bonne dynamique intacte - cinq matches sans défaite en L1, la plus longue de l'histoire du club dans l'élite - avant de recevoir Guingamp.

Les hommes d'Olivier Dall'Oglio pourront remercier leur gardien Baptiste Reynet, auteur de plusieurs parades décisives pour garder leurs cages inviolées.

En effet, les Bastiais ont eu la maîtrise du match et se sont montrés dangereux dès l'entame de rencontre: Sadio Diallo plaçait une belle volée qui heurtait le poteau dijonnais (8).

29/10/16 - Ligue 1 - Bastia domine sans gagner contre Dijon (0-0) / © PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
29/10/16 - Ligue 1 - Bastia domine sans gagner contre Dijon (0-0) / © PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP


Quelques instants plus tard Gaël Danic voyait son tir dégagé sur la ligne par la défense du DFCO (16).

A la 28e minute, Sadio Diallo décochait d'un angle fermé une puissante volée qui mettait les talents de Reynet à l'épreuve.

Dix minutes plus tard, les Corses touchaient la transversale par le biais de Saint-Maximin. Un Saint-Maximin qui dans les derniers instants de la première période voyait Reynet réaliser un nouvel exploit dans ses buts.

La seconde mi-temps reprenait sur un rythme toujours très soutenu côté bastiais:
Sadio Diallo (47) puis Yannick Cahuzac (52) mettaient sérieusement à l'épreuve le dernier rempart bourguignon.

La première action dangereuse de Dijon intervenait à la 65e minute de jeu où une tête de Johan Gastien passait au-dessus des cages de Jean-Louis Leca.

Deux minutes plus tard, Pierre Bengtsson pour Bastia adressait un coup-franc parfait en direction de la lucarne bourguignonne, mais Reynet, en pleine réussite sortait un arrêt de grande classe.

A la 81e minute une frappe de Diony obligeait Leca à intervenir pour la première fois de la rencontre.

Bengtsson à la 90e tentait sa chance à l'entrée de la surface et Reynet, dans une forme olympique, se couchait parfaitement. Ce fut l'ultime tentative d'une équipe bastiaise qui aura tout tenté pour battre les Bourguignons, sans succès.

Pour marquer un but, il va falloir aller poser un cierge à Lavasina


Voilà pour la déclaration un peu dépitée de François Ciccolini, l'entraîneur du SC Bastia.

« Ce match est difficile à expliquer. Je n'ai rien à reprocher aux joueurs. On a fait dix poteaux en quatre matches, ça me fatigue. Cela me contrarie beaucoup. Qu'on ne prenne qu'un point avec ce qu'ont donné les joueurs, ça me contrarie. »

« Cette équipe de Dijon a bien défendu, mais elle a eu beaucoup de chance. C'est sûr que c'est le jour et la nuit par rapport au match à Angers (perdu 2-1, NDLR). Mais ce soir, je suis KO. Le groupe est KO. C'est pire que si on avait perdu. La finalité c'est quoi ? Il faut tuer les matches. Sur un coup tordu, avec un terrain comme ça, on peut perdre. Bien sûr il y a des points positifs, mais ce qu'il nous faut, c'est des points, tout court. »

Sur le même sujet

Ajaccio : reconstitution de la bataille d'Austerlitz au Casone

Les + Lus