Manifestation du 15 octobre à Bastia : François Orlandi appelle à “l'apaisement”

François Orlandi élu président du Conseil départemental de Haute-Corse, le 2 avril 2015 / © France 3 Corse ViaStella
François Orlandi élu président du Conseil départemental de Haute-Corse, le 2 avril 2015 / © France 3 Corse ViaStella

Le Conseil départemental de Haute-Corse a appelé le gouvernement à "l'apaisement" après les "condamnations extrêmement lourdes" infligées à trois jeunes corses par la cour d'assises spéciale de Paris, a déclaré jeudi le président du conseil François Orlandi.

Par France 3 Corse ViaStella (avec AFP)

Le conseil, à majorité de gauche, a dénoncé dans une motion votée à l'unanimité mardi dernier "les condamnations extrêmement lourdes et disproportionnées (...) prononcées à l'encontre de Niculau Battini, Ghjiseppu Maria Verdi et Stefanu Tomasini", a écrit M. Orlandi (PRG) dans un communiqué. 

Il demande "au gouvernement de prendre toutes les mesures nécessaires pour conduire à un apaisement que l'ensemble des élus et de la population insulaires appellent de leurs voeux", a ajouté M. Orlandi. Agés de 22 à 24 ans, MM. Battini, Verdi et Tomasini ont été condamnés respectivement à des peines de 8, 6 ans et 5 ans de prison ferme, le 6 octobre, par la cour d'assises spéciale de Paris. Ils ont été reconnus coupables d'avoir lancé une voiture bélier contre la sous-préfecture de Corte (Haute-Corse) le 1er avril 2012 et de l'avoir ensuite incendiée, ce qui n'avait provoqué que des dégâts matériels.


Une motion pour l'amnistie des prisonniers corses votée


Leur condamnation a déclenché une vague de protestations en Corse, marquée par le blocage de l'université de Corse et de plusieurs lycées et ponctuée d'incidents lors de rassemblements de jeunes à Ajaccio, Bastia, Corte et dans d'autres villes. Les syndicats étudiants, les organisations de jeunesse, les partis nationalistes et la Ligue des droits de l'homme ont appelé à une grande manifestation samedi à Bastia.

M. Orlandi a appelé "à l'union dans le calme et l'apaisement" lors de cette manifestation. Il a ajouté que le conseil départemental avait voté à l'unanimité mardi dernier, une motion "pour l'amnistie et le rapprochement des prisonniers" corses.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus