• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Cache d’armes « conspirative » : Carlu Andria Sisti et Pierre-François Stary condamnés à 6 ans de prison ferme

Le tribunal de Bastia. / © PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
Le tribunal de Bastia. / © PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP

La chambre des appels correctionnels de Bastia a condamné ce mercredi Carlu-Andria Sisti et Pierre-François Stary à 6 ans de prison ferme assortis d'une peine de sûreté équivalente aux 2/3 pour "association de malfaiteurs".
 

Par P.S. Avec K.S.

Carlu-Andria Sisti, 30 ans, et Pierre-François Stary, 22 ans, viennent d’être condamnés en appel à 6 ans de prison ferme assortis aux 2/3 de sûreté pour « association de malfaiteurs en vue de commettre un crime ou un délit ».
Cache d’armes : Carlu Andria Sisti et Pierre-François Stary condamnés à 6 ans de prison ferme
Intervenants - Kaël Serreri / Christian Giugliano Equipe - Me Gilles Antomarchi, avocat de Carlu Andria Sisti // Me Cynthia Costa Sigrist, avocate de Pierre-François Stary

Lors des réquisitions, l'avocat général avait réclamé 8 ans de prison à l'encontre du premier et 10 ans de prison à l'encontre du second, en état de récidive légale. Des peines conformes aux réquisitions de première instance. 

Les deux hommes avaient été arrêtés le 22 novembre 2016 à Furiani à l’issue d’une course-poursuite dans les quartiers sud de Bastia avec une équipe de la brigade anti-criminalité (Bac). 

Circulant sur un scooter, ils auraient, selon l’accusation, tenté de fuir. Les principaux intéressés contestent cette version. 
 


Armes, cagoules et gants


Lors de l’interpellation, Pierre-François Stary aurait visé l’un des policiers avec une arme, ce qui lui vaut de comparaître également pour le délit de menaces de mort sur personne dépositaire de l'autorité publique. Il nie également les faits. 

Reste que l’arrestation avait permis à la police de remonter jusqu’à une cache à Bastia contenant des armes, des cagoules et des gants. 

Tous deux avaient écopé d’une peine de huit ans de prison lors de l’audience de première instance qui s’était tenue en avril de cette année devant le tribunal correctionnel de Bastia.

Carlu-Andria Sisti et Pierre-François Stary sont bien connus des services de police et de la justice. Le premier, ancien militant nationaliste, a été condamné en 2014 à 3 ans de prison pour violences aggravées. Il est le fils de Jo Sisti, militant nationaliste assassiné à Petrosu, dans le hameau de Quinzena en 2012. 

Pierre François Stary a quant à lui deux condamnations inscrites à son casier judiciaire : un an de prison avec sursis pour vol et un an et trois mois dans le cadre d'un trafic de stupéfiants. 




 

Sur le même sujet

Les aides sociales sont peu demandées en Corse

Les + Lus