• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Une cagnotte pour sauver la plage de Meria

Plage de Meria / © Marion Fiamma
Plage de Meria / © Marion Fiamma

L'association Les amis de Meria veut redonner un visage présentable à la plage du Cap Corse, qui a subi de plein fouet les conséquences de la tempête Adrian. Pour financer les travaux, environ 10.000 euros, elle a lancé une cagnotte sur internet. 

Par Sébastien Bonifay

Les plages du Cap Corse ont un peu moins de succès que celles, très populaires, de l'extrême sud, mais leur beauté a conquis des milliers de touristes depuis des années. 

Et ils ne sont pas les seuls. 
Les cap corsins bien sûr, mais également les habitants de Bastia et des environs fréquentent assidûment les plages de des côtes est et ouest du Cap, telles que Sisco, Erbalonga, Nonza...

Mais cette année, ils risquent d'être contraints d'éviter l'une d'entre elles...

 
Meria, au nord du Cap corse / © googleearth
Meria, au nord du Cap corse / © googleearth


La plage de Meria est envahie par les posidonies. 
Des herbes marines, mortes mais protégées, qui échouent sur les plages et sont nécessaires pour éviter l'érosion produite par les vagues. 

Le problème, c'est que la tempête Adrian, en octobre dernier, a noyé la plage sous ces posidonies. 
La rendant impraticable, voire dangereuse pour la baignade.

 
Les amis de Meria redoutent que le tapis de posidonies, cet été, gâche un peu le paysage / © Marion Fiamma
Les amis de Meria redoutent que le tapis de posidonies, cet été, gâche un peu le paysage / © Marion Fiamma


Et les professionnels du tourisme, comme Christophe Agostini, qui possède un établissement sur le littoral, s'inquiètent:

 


Il y aurait une solution.
Retirer une partie des posidonies, une bande de 4 ou 5 mètres, pour ramener au jour les galets qui, habituellement, recouvrent la plage de Meria. 

Seulement voilà, les posidonies sont protégées. Et ne peuvent pas être ôtées de la plage n'importe comment.  

Mais l'association Les amis de Meria, qui s'est mobilisée pour l'occasion, l'affirme:
 

Le déplacement se fera de manière écologique, selon un cahier des charges strict vers une zone dédiée. 


Reste à financer le nettoyage. La facture de la mairie, qui l'effectuerait, s'élèverait à 10.000 euros.

Et Les amis de Meria ont ouvert sur internet une cagnotte, pour récolter des dons. 

 
La plage a disparu sous les posidonies / © Marion Fiamma
La plage a disparu sous les posidonies / © Marion Fiamma
 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Université de Corse : le doctorat, un atout pour se positionner sur le marché de l’emploi ? 

Les + Lus