• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Foire aux vins de Luri : les producteurs du Cap Corse souhaitent relancer l'appelation

Plus de 50 producteurs étaient présents pour cette 30e édition de la foire aux vins de Luri / © FTViaStella
Plus de 50 producteurs étaient présents pour cette 30e édition de la foire aux vins de Luri / © FTViaStella

Pour cette 30 édition, plus de 50 producteurs sont venus présenter leurs bouteilles. Et parmi eux, les 5 derniers producteurs du vin du Cap Corse. Une appelation dont ils revendiquent la qualité "toute particulière".

Par Axelle Bouschon

La chaleur est étouffante, samedi 6 juillet après-midi, à Luri. Pas de quoi décourager les visiteurs de passage : les yeux rivés sur les bouteilles de vins exposées devant eux, tous ont déjà choisi leur rafraichissement idéal.

Il faut dire que le village est en fête ce week-end. Et pas n'importe laquelle : Luri accueille cette année encore la Fiera di u Vinu, la foire du vin qui met à l'honneur le vin corse.

Une 30e édition pour la foire aux vins, qui préfère cette année s'installer le long du port de pêche de Santa Severa, plutôt qu'au centre du village.

Et c'est donc accompagné d'une agréable brise de mer qu'amateurs et professionnels se sont réunis pour déguster les diverses saveurs des bouteilles produites sur l'Ile.
 
Les visiteurs étaient nombreux pour cette 30e édition de la foire aux vins / © Louis Berthelot
Les visiteurs étaient nombreux pour cette 30e édition de la foire aux vins / © Louis Berthelot
 

Seulement 5 producteurs du Cap Corse



Plus de 50 producteurs se sont déplacés pour présenter leurs vins. Parmi eux, 5 proposaient des bouteilles issues des cépages du Cap Corse. 

A en croire Jean-Noël Luigi, producteur du domaine Clos Nicrosi, le Cap Corse hériterait de son emplacement géographique un arôme qui se distingue des des autres :  
"Sur un terroir de schiste, ça donne beaucoup de minéralité et ça garde beaucoup d'acidité. Donc on a des vins qui sont très vifs, assez longs en bouche".

 


Fut un temps où 200 producteurs cultivaient des vignes du Cap Corse sur des surfaces à perte de vue. 

Une époque révolue aujourd'hui, avec seulement 5 producteurs pour perpétuer le savoir-faire de la région, répartis sur des parcelles à tailles bien plus modestes.

Le coupable, c'est le phylloxera. Ce puceron, arrivé dans les vignes du Cap Corse à la fin du XIXe siècle, a ravagé les plantations, détruisant ainsi la majeure partie du cépage.

Les producteurs du Cap Corse comptent bien aujourd'hui relancer l'appelation, en revendiquant notamment "la qualité toute particulière" de leur produit.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Visite d’Edouard Philippe en Corse : les annonces sur l’avenir énergétique de l’île

Les + Lus