• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Quand le Point.fr revisite le 8 mai 1769, dans un article “raciste et falsificateur”

Quand le Point.fr revisite le 8 mai 1769, dans un article "raciste et falsificateur" selon le député nationaliste Jean-Félix Acquaviva. / © Capture d'écran Le Point.fr
Quand le Point.fr revisite le 8 mai 1769, dans un article "raciste et falsificateur" selon le député nationaliste Jean-Félix Acquaviva. / © Capture d'écran Le Point.fr

Dans un article "raciste et falsificateur" selon le député Jean-Félix Acquaviva, le Point.fr revisite la bataille de Ponte-Novo dans un article paru en 2013 et republié ce 8 mai jour où les nationalistes commémorent la bataille perdue des troupes paolistes face à l'armée française.

Par Grégoire Bézie / France 3 Corse ViaStella

L'article intitulé "La peu glorieuse déroute militaire de Paoli à Ponte Novu livre la Corse à la France", a été publié le 8 mai 2013 et republié ce mardi, sans autre modification, si ce n'est peut-être de rajouter un peu d'huile sur le feu déjà incendiaire des propos qui y sont tenus.

C'est réussi. Le député nationaliste Jean-Félix Acquaviva, pour ne citer que lui, s'est ému des propos tenus dans l'article écrit par Frédéric Lewino et Gwendoline Dos Santos. "Article raciste et falsificateur. Je demanderai des comptes à @LePoint par courrier", écrit le député dans un tweet.

Les deux auteurs commencent par une charge à l'encontre des Corses, où force est de constater, aucun cliché n'a été oublié.

"On connaît le Corse poseur de bombes, le Corse incendiaire, le Corse gabelou, le Corse fatigué, le Corse chanteur a cappella, le Corse truand, le Corse "si tu touches à ma soeur, t'es mort !". Mais peu le Corse "sauve-qui-peut"."

"Pour cela", écrivent-t-ils, "il faut remonter au 8 mai 1769, le jour de la bataille de Ponte Novu qui vit le massacre de centaines de Corses par l'armée de Louis XV. Ces nationalistes de la première heure ne combattent pas encore la tête dans une cagoule, mais l'arme au poing à visage découvert. Remarquez, cela ne leur réussit pas tant que ça : ce jour-là, non seulement le fier Corse...".

"Comment @LePoint peut publier un article aussi malveillant ??", écrit pour sa part la formation autonomiste du président du Conseil exécutif de Corse, Gilles Simeoni. Femu a Corsica réclame le retrait de l'article et des excuses pour les propos tenus. 

La bataille de Ponte-Novo marque la fin d'une guerre entre les troupes de Pascal Paoli et l'armée du roi de France, Louis XV. À la suite de cette défaite, Pascal Paoli prendra le chemin de l'exil. Son départ marque la fin de l'indépendance de la Corse qui aura duré quatorze ans, de 1755 à 1769. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Ajaccio : du monde sur les plages pour profiter du beau temps du mois de juin 

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer