• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Vigilance jaune vent violent en Corse : il est interdit de faire des feux

L’utilisation de réchaud et de barbecue est interdite sauf à moins de 5 mètres d’une construction débroussaillée, dotée de l’eau courante et de l’électricité. / © Lionel Vadam
L’utilisation de réchaud et de barbecue est interdite sauf à moins de 5 mètres d’une construction débroussaillée, dotée de l’eau courante et de l’électricité. / © Lionel Vadam

La sécheresse des végétaux associée aux vents violents prévus ce lundi augmente le risque d’incendie. Les Préfet de la Haute-Corse et da la Corse-du-Sud ont pris un arrêté interdisant l’emploi du feu (barbecue, écobuages) du lundi 4 mars au mercredi 6 mars.
 

Par P.S.

Les services de Méteo-France prévoient un nouvel épisode venteux dans les prochains jours. La Corset est placé en vigilance jaune vent violent à compter de lundi 12h00 en Haute-Corse et 14 heures en Corse-du-Sud.

Ces données météorologiques associées à la sécheresse des végétaux et la faible pluviométrie enregistrée maintiennent le risque incendie à un niveau élevé.
Vigilance jaune vent violent en Corse : il est interdit de faire des feux
Intervenants -Hervé Doutez, directeur de cabinet du préfet de la Haute-Corse Equipe - François-Albert Bernardi, Frédéric Roche

Le préfet de la Haute-Corse a décidé d’interdire l’emploi temporaire de l’emploi du feu du lundi 04 mars à 08h00 au mercredi 06 mars à 12h00 sur l’ensemble du département de la Haute-Corse. Un peu plus tard, la préfecture de Corse-du-Sud a annoncé un avoir adopté un arrêté similaire. 


L’interdiction d’emploi du feu s’applique à toute personne. Durant cette période, sont notamment interdits les brûlages de végétaux, les feux de camp ou encore l’utilisation de réchaud et de barbecue (sauf à moins de 5 mètres d’une construction débroussaillée, dotée de l’eau courante et de l’électricité). Il convient également de rappeler qu’il est formellement interdit de fumer dans les forêts, les landes et les maquis.

Le non-respect de l’interdiction d’emploi du feu peut engager la responsabilité civile de l’auteur et l’exposer, le cas échéant, à des poursuites pénales. A cet effet, la réglementation prévoit des peines d’amende pouvant aller jusqu’à 100 000 € ainsi que des peines d’emprisonnement.

En Haute-Corse, une quarantaine de pompiers ont été déployés en plus des effectifs habituels. Ils auront pour charge de surveille tout départ de feu et d'empêcher la reprise d'incendies toujours en cours à Calenzana, Saint-Pierre de Venaco et Linguizzetta.

Fin février, des incendies ont ravagé près de 1500 hectares de végétation à Calenzana, Sisco et Ghisoni.

 

Sur le même sujet

Vincent Monnerie sillonne la Corse, armé de sa brouette, pour sensibiliser à la maladie de Charcot

Les + Lus