• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Claire Risterucci présente la profession de costumière à Corte

© Capture d'écran archive Ina
© Capture d'écran archive Ina

Décrypter le processus de création, c'est le but des rencontres organisées par la fondation de l'université de Corse dans le cadre de Studiolinu. La saison 2019  a été lancée avec Claire Risterucci, lauréate d’un Molière de la meilleure créatrice de costumes de théâtre.
 

Par P.S.

Dans la pièce de Carlo Goldoni La Locandiera, la comédienne Dominique Blanc revêt une robe jaune en lin et soie.

Avant d’être une robe, ce fut un dessin, né sous le crayon de Claire Risterucci.
Claire Risterucci présente la profession de costumière à Corte
Intervenants -Claire Risterucci, costumière // Sébastien, étudiant // Marylou, étudiante Equipe - Emilie Arraudeau / Eloisa Patricio

Créatrice de costumes depuis 1984, elle est venue expliquer aux étudiants de l'université de Corse la révélation qu'a été ce métier pour elle. Cette conférence lançait la saison 2019 de Studiolinu, série d'échanges bâtie par la fondation de l'université sur le processus de création.

Dans la salle, des étudiants des filières art ou cinéma sont venus écouter la créatrice.

Son talent n'est pas passé inaperçu : d’incroyables robes à crinoline transparente utilisées sur scène dans Madame de Sade de Mishima, ont valu à Claire Risterucci un Molière en 2009. Le couronnement d'une carrière qui n'a jamais cessé de la passionner.
« J’ai appris tout le temps, j’ai jamais eu de problème pour me lever le matin, s’il fallait se lever très tôt. Même quand c’était difficile. Alors que dans certains métiers quand c’est difficile on a envie de rester coucher. Et là non, c’était toujours un challenge différent. C’est ça qui est intéressant", explique-t-elle. 
Ces robes en crinoline transparente ont valu à Claire Risterucci un Molière du meilleur créateur de costumes dans la pièce Madame de Sade, de Yukio Mishima, mise en scène parJacques Vincey. / © DR
Ces robes en crinoline transparente ont valu à Claire Risterucci un Molière du meilleur créateur de costumes dans la pièce Madame de Sade, de Yukio Mishima, mise en scène parJacques Vincey. / © DR



Des rencontres Studiolinu avec des créateurs sont programmées tout au long de l'année à l'Université. 




 

Sur le même sujet

toute l'actu théâtre

Corsica Linea : une plainte déposée après la mort d’un bulldog anglais dans le chenil du Paglia Orba

Les + Lus