• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

La Corse en course pour la Karujet, le championnat du monde de scooter des mers

Plein gaz sur la Karujet, le championnat du monde de scooter des mers / © FTVIASTELLA
Plein gaz sur la Karujet, le championnat du monde de scooter des mers / © FTVIASTELLA

Du 10 au 13 mai, la Guadeloupe accueille le Championnat du monde de scooter des mers. La Karujet est reconnue comme la course la plus difficile du calendrier international. Parmi les pilotes en quête du titre, les champions du monde François Medori (2012) et Pierre Claret (2017). 

Par France 3 Corse ViaStella

Créée il y a 20 ans, la Karujet est reconnue aujourd’hui comme la course la plus difficile au monde. Cette course, qui était au départ un challenge entre amis pour faire le tour de la Guadeloupe, est devenue un parcours qui attire les meilleurs pilotes nationaux et internationaux.

Avec d’un côté la mer des Caraïbes et de l’autre l’Océan Atlantique, le parcours est difficile et fait souffrir les machines. Les circuits les plus longs durent 40 minutes, dans une alternance de vagues et de calme, qui peuvent réserver tous les imprévus, sur plus de 600 kilomètres.

A quelques jours du grand rendez-vous, Manu Cherici du team Jet Casinca, François Medori, champion du monde professionnel 2012 et Pierre Claret, champion du Monde amateur 2017, étaient encore en séance d'entraînement en Plaine orientale.

"En off-shore, on travaille l'aptitude et la rapidité pour s'adapter à ces grosses vagues", explique leur team manager, Dominique Médori. "On connaît la Guadeloupe, on sait que l'on va avoir des vagues de face, de 3 à 4 mètres souvent, rapprochées et c'est très dur."

Une centaine de pilotes vont s'affronter jusqu'au 13 mai sur les 11 circuits construits de la Karujet.

Intervenants - Manu Cherici, Jet Casinca; Dominique Médori, Team manager; François Medori, champion du monde professionnel 2012; Pierre Claret, champion du Monde amateur 2017. Equipe - Xavier Pierlovisi, Jennifer Cappai-Squarcini

Sur le même sujet

Fête de la musique : à Bastia, trois studios de répétitions mis à disposition de groupes amateurs

Les + Lus