En 2018, la caisse de développement de Corse a permis de créer 320 emplois

Cette entreprise ajaccienne a obtenu une aide à la trésorerie de la Cadec en 2018. / © Frédéric Roche / FTVIASTELLA
Cette entreprise ajaccienne a obtenu une aide à la trésorerie de la Cadec en 2018. / © Frédéric Roche / FTVIASTELLA

Ce mardi 14 mai, la Caisse de développement de la Corse a tenu son assemblée générale à Ajaccio. En 2018, elle a permis de créer 320 emplois ou de les maintenir. Un nouvel outil d'aides aux entreprises a été mis en place : une aide à la trésorerie.

Par France 3 Corse ViaStella

Pour doper l'économie rurale, la caisse de développement économique (Cadec) dispose d'un fonds peu sollicité. À Cozzano, un jeune homme a ouvert, il y a deux ans, un petit commerce avec station-service. Il rembourse à la Cadec 50 000 euros prêtés à taux zéro. 

Une chance pour le village. « On est trois personnes à travailler. Une en plus de ce serait mieux. Ça se passe très bien, ça me plaît », souligne Nicolas Buresi, commerçant.

Depuis 2011, année où a été relacée la Cadec, elle a prêté 110 millions d'euros1 200 entreprises ont bénéficié de ces prêts. Dans 98 % des cas, sans problème de remboursement. 
 
En 2018, la caisse de développement de Corse a permis de créer 320 emplois
Intervenants - Nicolas Buresi, Commerçant ; Gérard Jodineau, Hôtelier ; Jean-Michel Catani, Directeur général CADEC. Equipe - Marie-France Giuliani ; Frédéric Roche ; Bertrand Pasbecq.

Des commerces, mais surtout le tourisme a été soutenu. À chaque investissement pour la rénovation, un hôtel ajaccien a fait appel à la Cadec. 

Après les chambres, cette année, c'est le hall et l'accessibilité pour les personnes à mobilité réduite. « Nous avions besoin d’un investissement de 630 000 euros. Nous avons fait appel à nos fonds propres, à notre banque et la Cadec a donné la différence. Elle se situait à environ 120 000 euros. La Cadec a toujours été d’une grande souplesse et d’une réponse rapide. Dans les 15 jours ou le mois courant, on avait la réponse positive », indique Gérard Jodineau, hôtelier.
 

Aide à la trésorerie


En tout, en 2018, les entreprises aidées ont investi dans l'économie corse à hauteur de 82 millions d'euros, et ont créé 320 emplois. Mais cette année, la Cadec a offert 10 millions juste pour la trésorerie


Entretien avec Alex Vinciguerra, président de la caisse de développement de la Corse :
Entretien avec Alex Vinciguerra, président de la caisse de développement de Corse
Intervenants - Alex Vinciguerra, président de la caisse de développement de Corse. Equipe - France 3 Corse ViaStella

Une première annoncée dès 2016 par la ministre de l'Artisanat, au service des TPE (très petites entreprises) en difficulté. « Le fonds de trésorerie, c’est 40 000 euros maximum sur cinq ans, possibilité de différé d’un an, à taux zéro et toujours en partenariat avec une banque. Il faut moins de 10 salariés, moins de 10 millions d’euros de chiffre d’affaires et moins de deux millions d’euros de total bilan. Ce sont les trois conditions à remplir », explique Jean-Michel Catani, directeur général de la Cadec. 

À l'avenir, la Cadec entend surtout soutenir la production identitaire et accompagner les transformations numériques.

 

Sur le même sujet

Corsica Doc 2019

Les + Lus