4 listes pour le second tour des territoriales

Il y aura 4 listes pour le second tour des territoriales en Corse, dimanche 10 décembre. / © FTVIASTELLA
Il y aura 4 listes pour le second tour des territoriales en Corse, dimanche 10 décembre. / © FTVIASTELLA

Il y aura bien quatre listes pour le second tour des élections territoriales qui aura lieu dimanche 10 décembre en Corse, les deux candidats de droite ayant annoncé ne pas vouloir fusionner.

Par GB / France 3 Corse ViaStella

Il n'y aura pas d'union sacrée face aux nationalistes. Les deux listes de droite engagées dans ces territoriales ont décidé de se maintenir pour le second tour.

Une décision confirmée lors d'une réunion à Corte lundi après-midi, alors que Jean-Martin Mondolini, tête de liste "La voie de l'avenir" avait appelé un peu plus tôt "au rassemblement".

Mais à la sortie, la droite régionaliste et celle de la liste Les Républicains emmenée par Valérie Bozzi ont annoncé partir séparément. "Nous avons pris l’option avec Valérie d'y aller sous nos propres identités"a indiqué Jean-Martin Mondoloni, "dès lors que nous n’étions plus que deux pour fusionner."

Le candidat de la République en Marche, Jean-Charles Orsucci (11,26% des voix) avait pour sa part dès dimanche soir écarté l'idée d'une union contre les nationalistes.

Territoriales : pas d'alliance à droite pour le second tour
Jean-Martin Mondoloni, tête de liste "La voie de l'avenir, a strada di l'avvene"; Valérie Bozzi, tête de liste "Voir plus grand" - France 3 Corse ViaStella - Emilie Arraudeau, Stéphane Lapera

Au premier tour, Jean-Martin Mondoloni est arrivé en deuxième position avec 14,97% des voix, suivie par Valérie Bozzi avec 12,77%.

La coalition nationaliste de Gilles Simeoni et de Jean-Guy Talamoni est arrivée largement en tête dimanche avec 45,36% des voix.

L'autre liste nationaliste, celle du parti indépendantiste U Rinnovu, partisan d'une ligne nationaliste plus dure, ne s'est pas maintenue au second tour avec 6,69% des suffrages.

Si Paul-Félix Benedetti, tête de liste, a rejeté dimanche soir (vidéo) tout rapprochement avec Pe a Corsica, il a toutefois indiqué qu'il irait voter dimanche...

"On ne demande rien, on ne demande pas à intégrer une logique de majorité qui a été constituée en dehors de nous", a-t-il déclaré.

Territoriales : la forte progression d'U Rinnovu
Paul Félix Benedetti, tête de liste "Core in Fronte"; Gérard Dykstra, militant du Rinnovu - France 3 Corse ViaStella - Maïa Graziani, images FTVIASTELLA

 

Sur le même sujet

"Bastia 1975, les lendemains d'Aleria" - Extrait

Les + Lus