• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Affaire Reims-Bastia : les plaintes des supporters bastiais classées sans suite

Le Tribunal de grande instance de Reims / © France 3 Régions
Le Tribunal de grande instance de Reims / © France 3 Régions

Les plaintes "pour violence", "faux et usage de faux", déposées par huit supporters du SC Bastia, dont le procès en appel est prévu le 15 décembre à Reims après des incidents avec la police, ont été classées sans suite, a-t-on appris mardi.

Par France 3 Corse ViaStella


Les supporters du Sporting Club de Bastia (SCB) interpellés le 13 février à Reims, après des incidents avec la police, avaient déposé plainte contre X auprès du procureur de la République de Reims pour "violence aggravées" et "faux et usage de faux".

Ils dénonçaient des violences policières, lors d'un après-match qui a dégénéré le 13 février à Reims. Ces heurts entre les policiers et les supporters bastiais avaient fait un blessé grave, Maxime Beux, qui a perdu l’usage de son œil. 

Sept supporters étaient eux-mêmes poursuivis pour violences, rébellion et outrages. 

Relaxés des poursuites pour "faits de violence", six supporters avaient été condamnés en mai dernier par le tribunal correctionnel de Reims à des peines de 1000 à 2000 euros d’amende pour "rébellions commises en réunion lors d'une manifestation sportive" et "outrage à personne d'autorité publique", peines assorties d'une interdiction de stade de deux ans pour tous les matches du SC Bastia.

Leur défense avait fait appel de ce jugement. Le procès en appel doit se tenir le 15 décembre prochain.

A lire aussi

Sur le même sujet

Sartène : des lycéens lancent leur lessive écologique

Les + Lus