• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Alerte aux particules fines sur la Corse

Un ciel homogène, gris, et une luminosité particulière : alerte aux particules fines / © Jean-André Marchiani - France 3 Corse Via Stella
Un ciel homogène, gris, et une luminosité particulière : alerte aux particules fines / © Jean-André Marchiani - France 3 Corse Via Stella

Dans un communiqué, Qualitair Corse informe qu'une vague de pollution aux particules fines est attendue toute la journée en Corse.
Retour à la normale prévue dès demain.

Par Jean-André Marchiani

Ce matin à Ajaccio, rien est affiché sur les panneaux de la ville.

Il est donc difficile d'apercevoir l'alerte à la pollution lancée par Qualitair.

Sur la route du Ricantu, on ne note même pas de différence par rapport à un autre jour férié ; les sportifs s'adonnent à leurs activités.

Mais Jean-Claude, lui, est asmatique :

"D'habitude je fais le trajet jusqu'à la piste de l'aéroport, là je vais pas le faire parce que je suis en difficulté respiratoire." confie t-il a notre caméra.

Pas étonnant, puisqu'aujourd'hui et jusqu'à ce soir l'air est mauvais à très mauvais.
La Corse présente un indice de qualité de niveau 8 sur une échelle de 10.

 



Ce qui n'empêche pas certains sportifs comme Jean-Baptiste de changer quoi que ce soit à leur programme :

"Qu'est ce qu'on peut y faire, nous on aime bien marcher, on aime bien courir, et de toutes façons la pollution elle y sera toujours !" .

 



A savoir aussi, cette pollution est imputable à la combinaison de différents facteurs météorologiques.

"Ca arrive assez souvent, ce sont des particules qui sont poussées par un vent du sud et qui viennent d'Afrique.
Ce sont donc des poussières désertiques dans lesquelles on trouve des particules très fines qui, même si elles sont naturelles, peuvent avoir un impact sur la santé"
explique Jean-Luc Savelli, directeur de Qualitair Corse.

Un impact plus marqué sur la population vulnérable comme les femmes enceintes, les personnes âgées, les nourrissons et les jeunes enfants, mais aussi sur toutes les personnes souffrant de pathologies respiratoires et cardiaques.

Il s'agit donc d'éviter le plein air en attendant un retour à la normale demain, au grand dam de tous les amateurs de merendella en ce lundi pascal.




 

Sur le même sujet

Fête de la musique : à Bastia, trois studios de répétitions mis à disposition de groupes amateurs

Les + Lus