Attention froid devant !

© Maia Graziani/FTVIASTELLA
© Maia Graziani/FTVIASTELLA

La vigilance jaune de Météo France est en cours ce dimanche pour la neige et le verglas. Il neige d'ailleurs sur les cols routiers. Un épisode très marqué, mais qui n'a rien d'exceptionnel. Retour sur ces événements climatiques qui ont affecté la vie quotidienne des insulaires.

Par France 3 Corse ViaStella

Les joies de la glisse dans les rues de la cité impériale, l’image remonte au mois de février 1986. Il est d’ailleurs le digne successeur du mois de janvier 85. Il fait particulièrement froid en Corse avec des températures descendant jusqu'à - 8 °C à Ajaccio et la neige s'installe sur le littoral.

L'île frise la paralysie en 1996. Les fêtes de Noël se terminent lorsque les flocons tombés sur Bastia se transforment en verglas. Sous l'effet du gel, les problèmes de circulation se multiplient sur les axes routiers et le trafic aérien est fortement perturbé. Déjà, se pose le problème des personnes sans abri.


Hiver polaire


Mais le premier plan grand froid est activé par la préfecture de Corse au cours de l'hiver polaire de 2005, entrainant l'ouverture d’hébergements d'urgence dédiés au SDF. Durant plusieurs semaines les températures atteignent des valeurs inférieures aux normales de saison. La population grelotte et s'impatiente.

Le réseau électrique ne résiste pas la surconsommation, 210 000 abonnés s'éclairent à la bougie. EDF achemine du matériel par les airs par la mer pour parer au plus pressé. Les coupures sont récurrentes, les plaintes aussi.

Une crise énergétique sans précédent sur l'île qui a coûté plus de 18 millions d'euros entre les moyens déployés et les dédommagements accordés aux entreprises et aux particuliers. Un électrochoc qui oblige EDF à anticiper l'arrivée des températures glaciales.

« Moscou-Paris »


Comme la vague de grand froid de février 2012 : -7 degrés enregistrés à Ajaccio. Des températures de 6 à 10 degré au-dessous des normales saisonnières durant plusieurs jours.

Le « Moscou – Paris » qui glace déjà la France devrait toucher la Corse dès demain, lundi. Il pourrait bien ressembler à l’épisode neigeux de janvier 2017 durant lequel de nombreux villages se sont trouvés isolés. Résultat : des images de cartes postales, mais des routes coupées et des agriculteurs en difficulté pour rejoindre leurs troupeaux.

Ce dimanche soir le gymnase Pascal Rossini d'Ajaccio se prépare à accueillir les personnes sans abri désirant dormir au chaud. L'alerte Météo France indique que les températures devraient baisser fortement cette nuit.


A lire aussi

Sur le même sujet

Haute-Corse : des intempéries plus faibles que prévu

Les + Lus