• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Canicule : la Corse maintenue en vigilance orange jusqu’au 2 juillet

Il a fait chaud en Corse, ce dimanche 30 juin, avec près de 35 degrés. / © Pascal Pochard-Casabianca / AFP
Il a fait chaud en Corse, ce dimanche 30 juin, avec près de 35 degrés. / © Pascal Pochard-Casabianca / AFP

Il a fait chaud, ce dimanche 30 juin, avec près de 35 degrés. La vigilance orange est reconduite au moins jusqu'au mardi 2 juillet. Une vague de chaleur qui peut être dangereuse. 

Par France 3 Corse ViaStella

En Corse, la canicule fait des heureux et des inquiets. Sur les plages d’Ajaccio, locaux et touristes semblent profiter de cette vague de chaleur. 

Pourtant, comme le confirme le préfet de Haute-Corse, la vigilance orange est prolongée dans toute la région jusqu’à mardi. « La baisse des températures sera plus lente que prévue. Je souhaite aussi lancer un message de prévention et de surveillance sur le sujet des noyades, en mer ou dans des piscines de particuliers », souligne François Ravier, préfet de Haute-Corse. 
 
Canicule : la Corse maintenue en vigilance orange jusqu’au 2 juillet
Intervenants - François Ravier, Préfet de Haute-Corse ; Jean-Luc Pisella, Directeur-adjoint de l'hôpital de Bastia ; Alice Moulin, Habitante de Biguglia ; Louis Orenga-Castanetto, Habitant de Bastia Equipe - Pierre Nicolas ; Daniel Bansard ; Remy Blondeau


Dans un Ehpad public de Bastia, les chambres ne sont toujours pas climatisées. Les investissements sont en cours, en attendant pour les patients : « on met en place des mesures pour pouvoir les hydratés régulièrement. On met aussi à leur disposition une pièce réfrigérée et on leur propose en cours d’après-midi des desserts comme des glaces », soutient Jean-Luc Pisella, directeur-adjoint de l'hôpital de Bastia.
 

« Il vaut mieux prévenir que guérir » 


Sur la plage de la Marana, au sud de Bastia, certains s’étonnent un peu d’une telle médiatisation. « On en fait peut-être un peu trop, mais il vaut mieux prévenir que guérir, donc ils ont raison d’alerter la population », estime un baigneur. 

 


La population est alertée sur tous les risques, notamment ceux d’incendie. Dans le Gard, 650 hectares et 11 habitations ont été détruites. La préfecture de Corse présentera mardi 2 juillet le dispositif prévu pour éviter une situation équivalente dans l’île.  


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Corse : il sera bientôt possible de payer ses impôts dans un bureau de tabac

Les + Lus