• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Comment le parc Galéa s’est-il imposé comme un des lieux culturels incontournables de Corse ? 

© Mathieu David/FTVIASTELLA
© Mathieu David/FTVIASTELLA

Ouvert en 2012 à Taglio-Isolaccio, le parc Galéa est un concept unique en Méditerrannée. Il allie nature et culture. Durant l'année, de nombreuses conférences de haut vol y sont proposées et l'été le savoir se diffuse d'une toute autre façon.

Par France 3 Corse ViaStella

Frapper monnaie comme un forgeron, pour mieux voyager dans le temps. Au cœur du parc Galéa, ce jour-là, des ateliers ludiques, grandeur nature, replongent les visiteurs dans l'histoire de la Corse. « Ils ont dû beaucoup creuser et trouver des mines de ces métaux pour ensuite les fondre, et les refondre, pour après faire des pièces », raconte un petit garçon. 

Transmettre le savoir, d'une manière pratique et pédagogique, c'est tout l'objectif du parc. « On parle de sciences, on parle de débrouillardise, c’est toujours dans le but d’apprendre en s’amusant », indique Anouck Lavigne, responsable pédagogique au sein du parc Galéa. 

 
Comment le parc Galéa s’est-il imposé comme un des lieux culturels incontournables de Corse ? 
Intervenants - Anouck Lavigne, Responsable pédagogique au sein du parc Galéa ; Isabelle, Visiteuse ; Fabrice Fenouillère, Directeur du parc Galéa. Equipe - Mathilde Guyenot ; Mathieu David ; Julien Castelli.
 

Cactus


Dans des pavillons thématiques, des films et ses diaporamas sont diffusés. Ils retracent l'histoire de l'île de beauté. Une découverte pour une mère de famille en visite ce jour-là. « Ca fait une petite pause culturelle. Pour les enfants, pouvoir découvrir la faune, la flore, les senteurs, c’est intéressant. Et puis voir comment la Corse s’est formée », explique Isabelle. 

Étendu sur un terrain de neuf hectares, le site offre aussi un jardin universel où cohabitent oliviers français et cactus plus exotiques. « L’ADN de Galéa, c’est la découverte du patrimoine naturel et culturel de la Corse, mais ouverte sur d’autres cultures. Ici, on est à la fois dans l’histoire et à la fois dans les terres lointaines en plus qu’être en plein dans la Corse », souligne Fabrice Fenouillère, directeur du parc Galéa. 

Avec 60 000 visiteurs par an, le parc Galéa est devenu, en six ans, l'un des lieux culturels les plus importants de Corse.



 

Sur le même sujet

Centre d’enfouissement de Prunelli di Fium’Orbu, dialogue de sourds

Les + Lus