• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Comment la pétition pour le climat est-elle perçue en Corse ? 

© Typahine Urtizverea / FTVIASTELLA
© Typahine Urtizverea / FTVIASTELLA

Une pétition en ligne pour le climat attire de nombreux internautes. Baptisée l'affaire du siècle, elle espère rassembler deux millions de signatures. Son but : faire condamner la France en justice pour qu'elle respecte ses engagements climatiques. 

Par France 3 Corse ViaStella

Quatre associations ont lancé une pétition pour le climat. Son but : rassembler deux millions de personnes pour que la France respecte ses engagements climatiques. 
Parmi les signataires : Antoine Orsini. Depuis les années 80, ce scientifique étudie l'évolution des cours d'eau notamment en Corse.

Il constate le réchauffement climatique au quotidien. « Depuis 35 ans, j’ai vu des changements dans les rivières, les lacs, de la faune, de la flore, des débits. Aujourd’hui, nos rivières peuvent rester cinq à six mois sans couler. Ça n’existait pas dans les années 1970 », déplore-t-il. 

 
Comment la pétition pour le climat est-elle perçue en Corse ?
Intervenants - Antoine Orsini, Scientifique. Equipe - Pierrick Nannini ; Typhaine Urtizverea ; Corinne Merciardi ; Yann Moil.


Les associations insulaires affichent leur soutien


En moins d’une semaine, plus d’1,7 million de personnes ont répondu favorablement à la pétition pour le climat. En Corse aussi, des associations affichent leur soutien.

C'est le cas d'U Levante qui l'a notamment partagée sur son compte Facebook. Au-delà des associations de défense de l'environnement, les citoyens semblent prendre conscience de ce phénomène. « Je pense que c’est nécessaire que les citoyens français et du monde s’occupent de cette chose », estime un homme. 

 


Ces derniers mois, la Corse a subi les foudres du changement climatique. Pluies diluviennes, vent à plus de 200 km/h ou encore submersion marine, des phénomènes courts mais très violents se sont abattus sur l'île.

Autre conséquence : la chaleur printanière de ces fêtes de Noël où le mercure a grimpé jusqu'à 21 degrés.



 

Sur le même sujet

Les élections présidentielles tunisiennes vues de Corse

Les + Lus