Concours général agricole : prisuttu, lonzu et coppa entrent pour la première fois en lice 

L’année dernière 85 médailles ont été décernées à des produits corses. / © Thierry Guespin / FTVIASTELLA
L’année dernière 85 médailles ont été décernées à des produits corses. / © Thierry Guespin / FTVIASTELLA

Le salon de l’agriculture va de pair avec le concours général agricole. Une nouveauté cette année : prisuttu, lonzu et coppa entrent pour la première fois en lice. L’année dernière 85 médailles ont été décernées à des produits corses. 

Par France 3 Corse ViaStella

À quelques minutes du lancement de la 128e édition du concours général agricole, Marc Poggi, le directeur de l’AOP charcuterie corse, se concentre. Et pour cause : prisuttu, lonzu et coppa entrent pour la première fois en lice

Néanmoins, le directeur de l’AOP charcuterie corse est à table pour donner quelques pistes de compréhension. « Il est essentiel de donner des éléments de connaissance sur la typicité du produit, comment il se caractérise au niveau des arômes, de la texture, de la couleur, du goût, de la saveur salée aussi. Le gras aussi, on le goûte à part puis on peut manger le gras et la viande », indique-t-il. 

Trois médailles ont été décernées. Elles sont synonymes d’une reconnaissance d’un travail de qualité pour la filière. Jean Casabianca a été distingué avec de l’or pour l’excellence de son lonzu. 

 

28 candidats pour le vin et 32 pour les autres produits se sont inscrits au concours
 

Règles strictes


Un concours aux règles très strictes. Depuis 10 ans, gestion est organisation sont confiées à la chambre régionale de l’agriculture afin de respecter l’équité des produits. « On a des agents qui passent chez chaque candidat et qui prélèvent de manière anonyme et aléatoire les produits dans les stocks conformément à la réglementation », souligne Jean Philippe Maestracci, commissaire régional pour la Corse. 

 
Concours général agricole : prizuttu, lonzu et coppa entrent pour la première fois en lice 
Intervenants - Marc Poggi, Directeur AOP Charcuterie Corse ; Jean Casabianca, Eleveur porcin Novale ; Jean Philippe Maestracci, Commissaire régional pour la Corse ; Eric Boursin, Commissaire des miels ; Matthieu Cesari, Domaine de Campu ; Pierre-François Maestracci, Bière Ribella. Equipe - Dominique Spinosi ; Thierry Guespin.


Mais qui dit règlement dit aussi procédures particulières. Ainsi, les miels corses sont éliminés avant même de concourir, certains n’ayant pas passé l’étape des analyses de laboratoire. « On a des critères très précis en humidité : 18,7 % ou en taux de sucre. Malheureusement, ils n’étaient pas dans les critères, mais ils sont tout à fait consommables, il n’y a aucun souci », sourit Eric Boursin, commissaire des miels. 
 

« La médaille du concours général est la plus emblématique »


En revanche, l’huile d’olives AOP a, elle, bel et bien concouru. Cinq domaines sont médaillés dont celui de Campu. Une satisfaction pour cet oléiculteur, dans la profession depuis seulement trois ans. « C’est la troisième médaille consécutive, ça fait triplement plaisir. C’est vendeur, surtout pour la saison estivale. Parce que les continentaux veulent ramener des cadeaux, forcément lorsqu’ils ont le choix, la médaille, ça leur parle », indique Matthieu Cesari, domaine de Campu. 

 

Seule Corse à se frotter aux nombreuses blondes et brunes continentales, la bière de Patrimonio est distinguée avec un produit alliant le vin et la bière. Une histoire de terroir et de famille. « Ca amène une crédibilité au produit qui est indéniable. La médaille du concours général agricole de Paris, actuellement, c’est encore la plus emblématique », livre Pierre-François Maestracci, bière Ribella. 

  

L’an dernier, la Corse a décroché 85 médailles. Le concours agricole est gage de reconnaissance pour les produits du terroir, mais aussi un tremplin économique, car une médaille assure une augmentation des ventes de l’ordre de 25 % à 30 %. 

 

L'ensemble du palmarès du concours général agricole 2019 est à retrouver sur le site dédié



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Municipales 2020 : Entretien avec Paul-Félix Benedetti, chef de file de Core in Fronte

Les + Lus