• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Corse : 27 % des familles sont monoparentales

© FTVIASTELLA
© FTVIASTELLA

Dans l'île, plus de 27 % des familles avec enfants sont monoparentales. Dans la majorité des cas, des femmes avec un enfant. La Corse est l’une des régions où le phénomène est le plus marqué. Le nombre de familles monoparentales a augmenté de 8% entre 2010 et 2015.

Par France 3 Corse ViaStella

Fin de journée pour Anne-Cécile Gori. À 17 heures, les enfants vont sortir de l'école. La maman, qui élève seule ses jumeaux, doit jongler entre le travail en ville et la maison en périphérie. « Je n’ai pas cinq minutes de répit. Quand ils sont à l’école, j’essaye de travailler, c’est une des difficultés. Du lever jusqu’au coucher, je ne m’arrête pas. Une fois qu’ils sont couchés, je travaille encore pour essayer de subvenir aux besoins de la petite famille », explique-t-elle. 

La famille est revenue vivre en Corse après la séparation des parents. Le cas d'Anne-Cécile est courant. En moyenne sur le continent, 23,7 % des foyers sont monoparentaux, dans l'île 27,4 % des parents vivent seuls

Pour ces personnes, à la difficulté de trouver du travail, s'ajoute la complication des horaires adaptés aux enfants. « J’ai travaillé chez une constructeur automobile. Je faisais du 8 heures – 19 heures, j’avais une nounou qui me coûtait la bagatelle de 1 100 euros par mois, juste pour faire du périscolaire. C’est trop cher avec un seul salaire, c’était ingérable. Si on a deux salaires, c’est plus facile à gérer. Moi, je dois payer seule mon appartement, je dois nourrir mes enfants, donc ce n’est pas possible », complète Anne-Cécile Gori. 

 
Corse : 27 % des familles sont monoparentales
Intervenants - Anne-Cécile Gori, Mère de famille ; Arnaud Lena, Cadre à la CAF de la Corse-du-Sud Caisse d'allocation familiale Equipe - Dominique Moret ; Frédéric Roche ; Alexandra Sebahyi.
 

Précarité


Les parents seuls sont davantage frappés par la précarité. Un tiers des familles monoparentales vivent sous le seuil de pauvreté, seuls 34 % sont propriétaires de leur appartement contre 52 % chez les couples. Des difficultés financières peuvent survenir si le conjoint ne verse pas de pension alimentaire. 

Dans ce cas, la caisse d’allocation familiale (Caf) paye une ASF, allocation de soutien familial. La Corse-du-Sud compte un millier d'attributaires. « C’est un minimum garanti pour compenser cette séparation. C’est un droit qui concerne l’enfant qui est gardé par un des parents du foyer. Le montant de cette prestation est de 154 euros par enfant. Il est versé quelle que soit la situation du foyer ou du parent qui a la charge des enfants du foyer », précise, cadre à la Caf de la Corse-du-Sud. 

En Corse, comme sur le continent, dans plus de 80 % des cas, la charge des familles monoparentales est assumée par des femmes.
 

Sur le même sujet

ITW - Eugénie Bogdanova, Réceptionniste saisonnière

Les + Lus