• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Corse : une aide financière au permis de conduire en échange d’une activité associative

La collectivité de Corse vient de mettre place une aide pour les jeunes majeurs. / © Georges Gobet / AFP
La collectivité de Corse vient de mettre place une aide pour les jeunes majeurs. / © Georges Gobet / AFP

L’obtention du permis de conduire nécessite souvent un budget conséquent. La collectivité de Corse a mis en place une aide pour les jeunes majeurs. Le dispositif permet de toucher jusqu'à 500 € pour financer le permis. Mais il y a une condition : avoir une activité dans une association.

Par France 3 Corse ViaStella

Première leçon de conduite pour un apprenti de la région ajaccienne. Alexandre a payé son permis de sa poche. Un coût important pour ce jeune homme : plus de 1 000 €.

Des heures de conduite qu'il aurait pu régler à moindre frais grâce à des aides. Dans une autoécole ajaccienne, sur près de 600 élèves par an, seulement 10 à 15 % les demandent.

Pourtant, elles peuvent financer jusqu'à 1 200 € dans certains cas. « Les aides les plus utilisées sont celles de Pôle Emploi et de la mission locale. Il y a des jeunes qui sont aidés quasiment dans l’intégralité du coût du permis de conduire. Si ces aides existent, il faut que ces jeunes soient informés », estime Pascal Rutily, directeur de Guida Corsa auto-école. 

 
Corse : une aide financière au permis de conduire en échange d’une activité associative
Intervenants - Pascal Rutily, Directeur de Guida Corsa auto-école ; Lauda Guidicelli, Conseillère exécutive en charge de la jeunesse. Equipe - Lionel Luciani ; Jennifer Cappai ; Vanessa Alfonsi.
 

Étape obligatoire


En Corse, le permis de conduire apparaît comme une étape obligatoire. Le sujet a d'ailleurs fait l'objet de discussions dans le cadre du Pattu di a ghjuventù, le plan jeunesse de la collectivité de Corse. Résultat : une nouvelle mesure d'aide, votée à l'unanimité en session. 

Montant : 500 euros selon les critères. « Il faut être jeune entre 15 et 25 ans, résider en Corse depuis plus de deux ans, et la petite nouveauté, c’est justifier d’un engagement bénévole et/ou citoyen. Le Pattu di a ghjuventù repose sur la dialectique des droits et des devoirs entre la collectivité et le jeune. C’est pour ça que l’on ne voulait pas avoir une aide qui tombe comme ça, mais quelque chose qui incite le jeune à s’engager dans sa ville ou dans son village », explique Lauda Guidicelli, conseillère exécutive en charge de la jeunesse.

Le dispositif est d'ores et déjà opérationnel. Seul bémol : il n'est pas cumulable avec les autres disponibles. 


 

Sur le même sujet

Ghjustizia - L'affaire du crash de la caravelle de Nice

Les + Lus