Corse-du-Sud : reconnaissance de la calamité agricole pour la sécheresse 2017

Les exploitants insulaires touchés par la sécheresse de 2017 vont pouvoir être indemnisés. / © Christian Giugliano/FTVIASTELLA
Les exploitants insulaires touchés par la sécheresse de 2017 vont pouvoir être indemnisés. / © Christian Giugliano/FTVIASTELLA

Le comité national de la gestion des risques en agriculture a reconnu la calamité agricole pour la sécheresse qui a touché la Corse-du-Sud l’été dernier. Le montant de l’enveloppe allouée aux exploitants sera fixé dans le courant du mois de juillet.

Par A.A/France 3 Corse ViaStella

Les exploitants de Corse-du-Sud touchés par les températures extrêmes de l’année dernière vont être indemnisés. Dans un communiqué, la préfecture a annoncé que le comité national de la gestion des risques en agriculture a reconnu la calamité agricole pour « sécheresse exceptionnelle ».

L’État reconnaît donc les pertes enregistrées pour la production de miel, d’olives et d’huile d’olive, ainsi que sur les surfaces fourragères et le pâturage. La reconnaissance officielle ainsi que l’enveloppe d’indemnisations seront connues dans la première quinzaine du mois de juillet.

Dans le rouge


Pour pouvoir prétendre à une indemnisation les exploitants des filières impactées devront envoyer un dossier à la direction départementale des territoires de la mer avant le 31 août. Les premières aides seront versées d’ici à la fin de l’année 2018 selon la préfecture.

L’année 2017 a été l’année de tous les records en Corse, en période estivale, il a fallu attendre entre sept et huit semaines dans certaines régions avant que ne tombe une goutte de pluie. Les réserves insulaires d’eau se sont vite retrouvées dans le rouge, obligeant l’État à adopter de mesures de limitation et d’interdiction qui ont eu de lourdes conséquences sur l’agriculture.

Les productions ont chuté au point de forcer les exploitants à importer du fourrage en hiver. Une importation qui, malgré certaines aides, est revenue très chères aux agriculteurs.





A lire aussi

Sur le même sujet

Bastia : la chambre régionale des comptes présente son bilan d’activité 

Les + Lus