• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Déchets : le député Jean-Jacques Ferrara réclame des solutions à Nicolas Hulot

© PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
© PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP

Ce mercredi, lors des questions orales au gouvernement à l’Assemblée nationale, le député Jean-Jacques Ferrara a interpellé Nicolas Hulot quant à la gestion des déchets dans l’île. Le ministre de l’environnement assure que l'État ne restera pas indifférent. 

Par A.A/France 3 Corse ViaStella

Ce mercredi, lors des questions orales au gouvernement à l’Assemblée nationale, le député Jean-Jacques Ferrara a interpellé Nicolas Hulot quant à la gestion des déchets dans l’île. Ainsi, si l’élu reconnaît que la compétence relève de la Collectivité de Corse, il profile une nouvelle crise des déchets en juillet prochain conséquence de la fermeture prochaine des deux centres d’enfouissement insulaires.




« Je ne me résous pas à l’envoi des déchets sur le continent ou la Sardaigne pour y être incinérés ou pire enfouis. C’est une non-solution, pourtant nous nous y préparons », indique-t-il. Si Jean-Jacques Ferrara affirme que la solution réside notamment dans le « renforcement du tri à la source », il réclame la position et des propositions au ministre de la Transition énergétique et solidaire. « Êtes-vous prêt à initier une réunion des acteurs régionaux concernés […] avec le concours et la diligence des services de l’État ? », demande-t-il au ministre.

« Dossier préoccupant »


De son côté, Nicolas Hulot juge le « dossier préoccupant. » Le ministre de la Transition écologique et solidaire révèle que durant ses quatre jours de visite en Corse qui viennent de se terminer, il a pu « esquisser une sortie de crise » avec les institutions locales.

La question complète de Jean-Jacques Ferrara et la réponse de Nicolas Hulot : 


Pour lui, la priorité absolue est à donner « au tri sélectif où la Corse a encore beaucoup de retard. » Il assure que « l’État ne va pas rester indifférent » et qu’il accompagnera les intercommunalités seulement si des objectifs précis sont fixés. Nicolas Hulot qu’au long terme, en matière de déchets résiduels, de nombreuses solutions peuvent être envisagées comme la production d’énergie dans la valorisation.


A lire aussi

Sur le même sujet

Corse : recrutements toujours plus difficiles pour les emplois saisonniers 

Les + Lus