• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Découverte : visite guidée des plages de Saleccia et du Lotu 

© Frédéric Roche/FTVIASTELLA
© Frédéric Roche/FTVIASTELLA

À la découverte des plages de rêve de Saleccia et du Lotu en plein cœur des Agriates. Par la mer ou en 4X4, ces lieux enchanteurs séduisent locaux et vacanciers. Visite guidée. 

Par France 3 Corse ViaStella

Sans surprise, pour un 15 juillet, tous les sièges de la première navette du matin sont occupés. Direction les plages du Lotu et celle de Saleccia. Dans le bateau, les consignes sont données avant d’accoster : « Nous vous demandons de ramener vos poubelles à bord, de ne pas bivouaquer et de ne pas allumer de feu sur place. »

Le bord de mer est protégé par le conservatoire du littoral sur 5 700 hectares. Les lieux sont intacts, comme au premier matin du monde, la magie des Agriates opère dès l’arrivée. « C’est magnifique, l’eau est transparente. C’est paradisiaque » livre un couple de vacanciers. 

Tous les éléments sont réunis pour faire du Lotu un lieu d’exception avec, en prime, quelques ruminants assez photogéniques. Parmi les touristes, il y a les nouveaux venus et puis les inconditionnels. « C’est vraiment paradisiaque. Une plage magnifique que l’on connaît depuis très longtemps, mais on y revient toujours aussi volontiers », témoigne un plaisancier italien. 

 
Découverte : visite guidée des plages de Saleccia et du Lotu 
Intervenants - François Gucciardi, Résident à Bastia ; Christophe Pietri, Gérant d'une paillote Equipe - Solange Graziani ; Frédéric Roche ; Julien Castelli

 

« On ne peut pas ne pas venir ici »


Il suffit d’un quart d’heure en 4X4 pour rejoindre Saleccia. C’est l’une des plus belles plages de Corse, avec 1 500 passages par jour en période de pointe. Que ce soit sur la plage ou dans l’eau, les insulaires sont aussi nombreux que les touristes. 

Plusieurs d’entre eux sont venus par leurs propres moyens. « L’eau est claire, bleue. C’est un endroit fantastique, on ne peut pas ne pas venir ici si on a un bateau », lance François Gucciardi, habitant de Bastia. 

Pique-nique sur le sable ou paillote dans la pinède quelle que soit l’option choisie, les lieux doivent rester propres à la fin des repas. « On leur dit pour les déchets de faire attention, pour les cigarettes de ne pas les jeter sur la plage ou dans la nature. Pour ça, ils sont assez conscients », indique Christophe Pietri, gérant d'une paillote. 

Ce jour-là, les visiteurs ont quitté sans regret l’eau cristalline. La finale de la coupe du monde est restée prioritaire dans leur esprit. 


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Ajaccio : reconstitution de la bataille d'Austerlitz au Casone

Les + Lus