Discours d'Emmanuel Macron : « inacceptable et inadmissible » pour Paul-Félix Benedetti

Paul-Felix Benedetti, tête de liste Core in Fronte; chef de file du parti indépendantiste U Rinnovu / © FTVIASTELLA
Paul-Felix Benedetti, tête de liste Core in Fronte; chef de file du parti indépendantiste U Rinnovu / © FTVIASTELLA

Le discours du chef de l’État hier, mercredi, à Bastia a déçu. Le chef de file de Core in Fronte a réagi dès la sortie de l’Alb’Oru où s’est exprimé Emmanuel Macron. Il qualifie une proposition du président de la République d'« inacceptable et inadmissible ».

Par France 3 Corse ViaStella

Il s’agit d’une réaction recueilli à chaud, quelques heures après la fin du discours d’Emmanuel Macron à Bastia. Paul-Félix Benedetti, chef de file de Core in Fronte, comme l’ensemble des élus nationalistes de la majorité territoriale est déçu.

« Il a dû prononcer 20 fois le mot Méditerranée. De donner à la Corse un statut au moins équivalent à toutes les autres îles de la Méditerranée : la Sicile, la Sardaigne, les Baléares qui sont des régions autonomes, Malte et Chypre qui sont des nations indépendantes.

À côté de ça, on nous oppose tout simplement une inscription dans la Constitution dans le cadre de l’évolution institutionnelle actuelle à savoir la fusion des départements et de la collectivité territoriale. C’est inadmissible, c’est inacceptable
», estime Paul-Félix Benedetti.




À l’Alb’Oru, le chef de l’État n’a fait aucune concession quant aux demandes des présidents de l’Assemblée de Corse Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni.


A lire aussi

Sur le même sujet

Ajaccio célèbre sa Madonuccia

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés